En ce moment En ce moment

55% des clients français prêts à payer pour un meilleur service client

Publié par le | Mis à jour le
55% des clients français prêts à payer pour un meilleur service client
© Olivier Le Moal

Selon une étude mondiale réalisée par Freshworks auprès de 3 000 consommateurs, la majorité des clients français donne une seconde chance à leurs marques préférées avant de se tourner vers ses concurrents mais les attentes envers les marques ne cessent de croître.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les attentes des consommateurs français n'ont jamais été aussi élevées selon l'étude "New Rules of Customer Engagement" réalisée par Freshworks, spécialisé dans le domaine des solutions d'engagement client. Les consommateurs attendent toujours plus de leurs marques préférées et le font savoir : 55% des clients français ont des attentes plus élevées qu'il y a deux ans en ce qui concerne le service client de leurs marques préférées contre 47% dans le monde.

La majorité des clients français semble être plutôt indulgente et bienveillante vis-à-vis de leurs marques préférées puisque seuls 40% des Français interrogés ont déclaré avoir mis fin à leur relation commerciale avec une marque au cours des douze derniers mois en raison d'une mauvaise expérience. Contrairement à leurs homologues français, les consommateurs aux États-Unis et en Inde, sont eux plus radicaux puisque respectivement 69% et 58% d'entre eux cessent toutes relations commerciales dès l'apparition du premier couac dans les rouages.

Toutefois, leur expérience client reste primordiale notamment celle avec le service client. Ils pensent notamment que le service client peut encore être amélioré et sont prêts à le considérer comme un service supplémentaire à valeur ajoutée. Ainsi, 55% des consommateurs interrogés en France sont prêts à payer plus cher pour une meilleure expérience de service client contre 31% dans le monde.

Attente et répétition : les points de crispation des Français

Répéter encore et encore l'objet de l'appel est l'élément le plus frustrant pour 37% des Français. Leurs plus grandes exaspérations portent ensuite sur la longue attente avant de voir leur problème résolu (à 24%), sur la difficulté à trouver le numéro pour contacter le service client (à 14%) et de devoir changer constamment d'interlocuteurs (à 12%).

Les clients français sont aussi parmi les plus impatients (avec les Indiens à 15%) puisque 12% d'entre eux souhaitent une réponse quasi immédiate d'un conseiller (<1 minute) contre 9% dans le monde. 37% acceptent de devoir attendre entre 1 à 3 minutes et si 29% des Français sont encore prêts à attendre 3 à 5 min, le pourcentage diminue fortement après 5 min.

Le chat en direct en plein essor

Aujourd'hui, les clients toujours plus actifs et constamment connectés exigent une expérience de service selon leurs conditions et leurs canaux préférés. Et ces derniers sont de plus en plus nombreux : 55% des clients français déclarent utiliser déjà trois canaux de communication ou plus pour interagir avec leurs marques préférées. D'ailleurs, positionné en 4e position, le chat en direct est rapidement devenu un canal populaire du service client - 39% des consommateurs mondiaux plébiscitent ce mode de communication. La France voit peu à peu émerger ce canal d'engagement client mais tout reste encore à prouver pour elle. En effet seuls 8% des Français en font leur canal préféré bien loin de l'email à 42% et du téléphone à 33%.

  • Méthodologie :

Réalisée au premier trimestre de 2019, l'étude "New Rules of Customer Engagement" a interrogé plus de 3 000 consommateurs âgés de plus de 18 ans, répartis également entre les hommes et les femmes ayant des revenus familiaux moyens différents et vivant dans 6 régions du monde. Parmi les pays dans lesquels les consommateurs ont été sélectionnés pour l'enquête figurent l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, les États-Unis, l'Inde et l'Australie. La France compte 250 consommateurs interrogés.


Je m'abonne

Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet