DossierLe service client, coût à réduire ou relais de croissance des telcos?

Publié par Stéphanie Marius le

3 - Une obligation d'accessibilité difficile à mettre en place

Les opérateurs télécoms doivent, depuis octobre 2018, offrir un service de traduction à destination des personnes malentendantes.

  • Imprimer

Le décret du 9 mai 2018, lié à l'article 105 de la loi Pour une République numérique, vise à améliorer l'accès des personnes sourdes, malentendantes et aphasiques au numérique. Ainsi, le texte impose aux opérateurs de télécommunications de proposer une "offre de services de communication électronique incluant, pour les appels passés et reçus, la fourniture d'un service de traduction simultanée écrite et visuelle" depuis le 7 octobre 2018. Coriolis Telecom, pionnier dans ce domaine, a été le premier opérateur à nouer un partenariat avec la société GuideCaro, devenue Sourdline, pour apporter un service client en langue des signes.

Tous les opérateurs doivent également offrir une heure de traduction/retranscription simultanée aux consommateurs qui le nécessitent. Cependant, "la France n'a pas encore la capacité à faire face à cette décision du gouvernement, met en garde François Richard, directeur de la stratégie de Coriolis Telecom, car le pays ne compte pour l'instant qu'environ 400 traducteurs."


no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet