Le chatbot de OUI.sncf s'enrichit avec le paiement

Publié par le - mis à jour à
Le chatbot de OUI.sncf s'enrichit avec le paiement

OUI.sncf enrichit son expérience client grâce au conversationnel et propose désormais à ses utilisateurs de payer directement leurs billets sur OUIbot, son assistant conversationnel.

  • Imprimer

Réserver et payer ses billets de train grâce au chatbot de OUI.sncf est à présent possible. OUIbot, l'assistant conversationnel de OUI.sncf, propose ainsi un parcours client sans rupture. Un gain de temps important et une expérience simplifiée pour les utilisateurs qui peuvent finaliser une commande en discutant avec OUI.sncf, sans remplir de formulaire : de la connexion aux propositions de prix puis au paiement en passant par la confirmation, tout se passe directement sur l'assistant conversationnel OUIbot. Une fois sa commande finalisée, l'internaute reçoit toujours par mail la confirmation de sa commande et la retrouve dans son compte client sur l'appli et on line.

5 000 visiteurs uniques par jour

Le OUIbot a été lancé sur la page d'accueil web et mobile de OUI.sncf en décembre 2017. Pour l'utiliser, il suffit de faire une recherche en langage naturel en indiquant une date et ses points de départ et d'arrivée (et éventuellement, l'heure souhaitée et sa carte de réduction). Très rapidement, OUIbot propose les trajets demandés et permet de réserver son voyage. Les utilisateurs peuvent rechercher un train pour eux et pour un autre passager (sans carte, avec une carte jeune ou une carte senior ou avec un abonnement TGVmax) pour un aller simple comme pour un aller/retour. Si l'utilisateur n'est pas connecté, il pourra soit se connecter pour finaliser sa réservation sur le OUIbot soit basculer sur la page "panier" du parcours de vente classique.

Aujourd'hui, plus de 5 000 visiteurs uniques par jour s'adressent chaque jour à OUIbot directement sur la page d'accueil de OUI.sncf.


Journaliste pour Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr et E-marketing.fr. Je suis en veille sur le retail, la consommation, mais pas que...

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet