Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

2021 sera data driven et empathique

Publié par Stéphanie Marius le | Mis à jour le
2021 sera data driven et empathique

Les entreprises leadeuses en matière d'expérience client ont compris le caractère crucial de l'analyse de données et savent s'engager, selon la 12e édition de l'étude "Tendances digitales", menée par Adobe et Econsultancy.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les tendances mondiales en matière d'expérience client apparaissent cohérentes avec les données constatées dans l'Hexagone: "la collecte de données pour disposer d'insights est devenue critique, l'empathie constitue l'avenir de l'expérience et la mission des marques gagne en importance", résume Julie Cauret, consultante en transformation digitale et marketing au sein du EConsultancy, spécialisé dans la transformation digitale, dans le cadre d'un webinaire consacré à l'étude "Tendances digitales 2021", publiée en partenariat avec Adobe.

Selon les auteur de l'enquête, les entreprises qui ont su mettre l'expérience client au coeur de leur activité (lesquelles représentent 18% des organismes interrogés) obtiennent de meilleures résultats en 2020. Elles seraient trois fois plus nombreuses cette année à afficher des résultats "largement supérieurs" à ceux de leur secteur. Par exemple, collaborateurs travaillant au sein d'entreprises dotées de solides fonctions analytiques sont environ deux fois plus nombreux à évoquer des clients satisfaits de leur expérience digitale (71%, contre 31% pour les entreprises bénéficiant de moins d'insights).


En termes de ressenti, les entreprises en avance sur la gestion de l'expérience client se disent à la fois plus confiantes et optimistes pour l'avenir et affichent 10 à 15 points de différence sur ces critères par rapport aux structures moins customer centric. "Et pour cause: elles comprennent mieux leurs clients et savent se montrer plus réactives", explique Julie Cauret. Pour l'experte, le service marketing apparaît comme l'entité la plus à même de comprendre les besoins et attentes clients: "Les CFO [directeurs financiers] sont plus aptes à reconnaître l'importance de l'expérience client lorsqu'ils sont confrontés à des données chiffrées et 75% des membres du comité de direction considèrent que le rôle du service marketing est renforcé par la crise." De fait, 50% des entreprises leadeuses en matière d'expérience client ont vu leur budget marketing cette année.


Et les experts de citer l'exemple de Norauto qui, dès mars 2020, a utilisé ses données pour comprendre les besoins des clients durant la crise et a pu leur faciliter la vie grâce au développement de services tels que la livraison en urgence ou le retrait sans contact sous deux heures.

Les 18% d'entreprises customer centric ont adopté une plateforme cloud à 39% (un chiffre à prendre toutefois avec précaution, étant donné l'activité d'éditeur d'Adobe). 28% de ces avant-gardistes n'utilisent que des plateformes cloud, contre 11% pour les autres entreprises. "Ce type de solutions permet une plus grande rapidité d'analyse, une plus grande précision des données et 25% de gain en matière de fiabilité", renchérit Julie Cauret.

Enfin, "l'engagement et l'humanité des entreprises apparaît aussi importante pour les employés que pour les consommateurs", complète Olivier Binisti, senior manager Western Europe - digital strategy group d'Adobe. 70% des clients souhaitent que les marques s'engagent socialement ou en faveur de l'environnement, et 80% se disent prêts à payer les articles plus cher si la marque s'engage en ce sens, à l'image d'Aigle, dont le statut d'entreprise à mission permet de fidéliser les collaborateurs et une communauté de clients sensibles à la protection de l'environnement. De même, les collaborateurs se montrent plus impliqués lorsque la mission de la marque est authentique, orientée client et universelle.


Méthodologie

Le rapport "Tendances digitales" repose sur une enquête en ligne adressée aux professionnels figurant sur certaines listes établies par Adobe et Econsultancy. 1413 personnes qualifiées ont pris part à cette enquête, lancée le 15 octobre 2020 et close le 11 décembre 2020. 1864 personnes d'un panel tiers ont été ajoutées afin d'atteindre les quotas requis dans certains secteurs et certaines zones géographiques, pour un total de 13277 réponses. Les participants du panel tiers ont reçu une compensation en échange de leur temps. 65% de l'ensemble des participants (8549) sont des responsables marketing en interne. Le reste de l'échantillon, soit 4622 personnes, est composé de cadres en agence, de consultants et de prestataires de services/technologies marketing. 41% des participants occupent au minimum un poste de direction. Conformément à la définition du marché cible, l'échantillon se répartit entre des acteurs BtoB (33%), BtoC (29%) et ceux qui couvrent à parts égales ces deux marchés (38%). Le chiffre d'affaires des entités de l'étude couvre un large spectre: PME (54% réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 65M$), grandes entreprises (26% pour un chiffre d'affaires compris entre 65M$ et 1,3Mrd$) et premières entreprises mondiales (19% ont un chiffre d'affaires supérieur à 1,3Mrd$). Dans l'échantillon mondial, la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) concentre la plus forte proportion de participants (48%), suivie par l'Amérique du Nord (29%) et la région Asie-Pacifique (19%). L'enquête a été traduite en français, en allemand et en chinois. Si tous les secteurs d'activité sont représentés, ceux des technologies (14%), des services financiers (10%) et de l'industrie (10%) le sont davantage.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande