Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

L'économie française enregistre un léger rebond au premier trimestre

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
L'économie française enregistre un léger rebond au premier trimestre

L'économie française renoue doucement avec la croissance. Après un quatrième trimestre 2020 de récession, l'activité est repartie en légère hausse de 0,4 % au premier trimestre 2021, selon des données dévoilées le 30 avril par l'Insee.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les dépenses de consommation des ménages sont reparties à la hausse au premier trimestre. L'économie française a rebondi au premier trimestre. Le produit intérieur brut affiche une progression de 0,4 % supérieure aux attentes, selon les premières estimations publiées vendredi 30 avril par l'Insee . Malgré cette reprise, l'activité n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant-crise.

L'investissement, moteur de la croissance

Ces données indiquent que la France a renoué avec une légère croissance. Au quatrième trimestre 2020, l'économie enregistrait une récession de 1,4 % après un bond de 18,5% au troisième trimestre, alimenté par une nette reprise de l'activité pendant l'été ayant suivi le premier confinement.

Cette progression de 0,4 % du PIB sur les trois premiers mois de l'année dépasse les prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui anticipaient en moyenne une croissance de 0,1 %. En dépit de cette bonne surprise, le PIB de la France reste inférieur de 4,4 % à son niveau du quatrième trimestre 2019.

Parmi les moteurs de cette croissance, on retrouve l'investissement (FBCF) qui augmente de 2,2 %, pas très loin du niveau d'avant-crise (-2,5 % par rapport au quatrième trimestre 2019). Les conjoncturistes de l'Insee soulignent aussi la progression de la demande intérieure finale hors stocks (+0,9 %) et des dépenses de consommation des ménages (+0,3 %) qui avaient subi un fort repli de 5,7 % au dernier trimestre de l'année 2020.

L'industrie manufacturière recule

Ce rebond se manifeste aussi dans une reprise de +0,4 % de la production totale (biens et services) après une contraction de 0,6 % au quatrième trimestre. Les usines n'ont pas particulièrement joué dans ce rebond. "La production de biens est en recul (- 1,0 % après +2,5 %), notamment dans l'industrie manufacturière (- 1,2 % après +2,6 %). En revanche, la construction rebondit nettement (+4,2 % après - 2,2 %), note l'Insee. La production de services marchands rebondit de manière plus modérée (+0,3 % après - 1,8 %), ainsi que la production de services non marchands (+1,0 % après - 0,5 %)."

Côté commerce extérieur, la baisse des livraisons de matériels de transports (-13,3 %) et de produits pétroliers raffinés (-16,7 %) vers l'étranger génèrent un repli des exportations (- 1,5 % après +6,1 %). "Au total, la contribution des échanges extérieurs à la croissance du PIB est négative (-0,4 point), après une contribution positive au trimestre précédent (+1,2 point)", observe l'Insee.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande