En ce moment En ce moment

Des millions de données personnelles divulguées suite à des attaques et piratages

Publié par Jérôme Pouponnot le | Mis à jour le
Des millions de données personnelles divulguées suite à des attaques et piratages

Selon le rapport de sécurité trimestriel Trend Micro, les cybermenaces, les piratages de données et les vulnérabilités à haut risque se sont encore amplifiés en 2014. Les institutions les plus concernées actuellement sont les banques et la grande distribution.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus de 10 millions de données personnelles ont été dérobées et divulguées suite à des attaques informatiques. Au second trimestre, ces attaques ont ciblé le grand public avec à la clé, plusieurs types de données personnelles : noms de clients, mots de passe, adresses emails, adresses physiques, numéros de téléphone ou encore dates de naissance. Au 15 juillet 2014, plus de 400 incidents de ce type avaient été dévoilés, incitant les organisations à identifier clairement leurs données sensibles afin de les protéger via une stratégie de défense adéquate. Si ces malversations ont grevé l'activité commerciale et les résultats financiers des entreprises, elles ont également empêché l'accès des clients à leurs comptes utilisateurs et entraîné des interruptions de services. Pour tenter d'endiguer ce problème, de nombreux pays évoluent vers une réglementation plus stricte en matière de confidentialité et de collecte de données.

Entre signal d'alarme et espoir

Aussi, selon Trend Micro, les vulnérabilités critiques ont lourdement impacté les professionnels de la sécurité et le grand public, et ont affecté différents composants de la navigation Internet et des services Web, notamment les bibliothèques côté serveur, les systèmes d'exploitation, les applications mobiles et les navigateurs. Par ailleurs, la sévérité accrue des attaques souligne la nécessité d'établir des procédures de réponse aux incidents et de sensibiliser l'ensemble de l'organisation aux problématiques de sécurité. Autre point, la vie numérique et l'Internet des Objets (IoE) sont sources de vulnérabilités : la Coupe du Monde de football 2014 organisée au Brésil a été l'un des événements sportifs les plus courus de l'année. Les internautes ont ainsi dû faire face à de nombreuses cyber-menaces en lien avec cette manifestation, devenue " l'hameçon " le plus utilisé du deuxième trimestre. Enfin, l'espoir est permis. Des partenariats avec les forces de l'ordre à l'échelle mondiale ont permis de procéder à des arrestations : le partage des résultats de recherche entre acteurs privés et forces de l'ordre a permis de freiner efficacement les pertes financières liées à la cybercriminalité.

A lire aussi : La gestion des risques de la supply chain devient une priorité


Je m'abonne
Jérôme Pouponnot

Jérôme Pouponnot

Journaliste

Journaliste dans la presse professionnelle depuis 1999, j’ai exercé dans l’univers de la relation client et du marketing direct jusqu’en 2012. Rattaché [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet