Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Tribune] Adopter un mouton Sheep pour sauver la planète

Publié par Martine Fuxa le | Mis à jour le
[Tribune] Adopter un mouton Sheep pour sauver la planète

Faire du client un influenceur et l'impliquer dans la conception écoresponsable de produits via le parrainage des moutons : c'est le pari de la DNVB Sheep Inc.

Je m'abonne
  • Imprimer

En 1943, le monde découvrait le Petit Prince avec cette phrase culte : " S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! " En 2021, l'animal est toujours à la pointe de l'actualité avec la DNVB anglaise Sheep Inc. Dans une industrie en pleine transformation, l'entreprise se positionne depuis sa création, en 2019, comme la première marque du secteur à être "empreinte carbone négative" et implique ses clients. Concrètement, un pull vendu par la marque a, tout au long de son cycle de commercialisation, absorbé plus de CO2 qu'il n'en a fallu pour le produire et le livrer au client. Pour arriver à ce tour de force, l'entreprise optimise l'ensemble de sa chaîne de valeur. Tout commence en Nouvelle-Zélande, où elle source sa laine mérinos auprès de trois exploitations utilisant des méthodes d'élevage régénératives. Le principe de ce système agricole est d'utiliser des méthodes innovantes de gestion des terres, d'alimentation ou de pâturage des animaux pour, in fine, stocker le carbone dans les sols et la végétation afin de lutter contre le réchauffement climatique. La laine des moutons récupérée, Sheep Inc la transforme en Europe dans des sites de production fonctionnant à l'énergie solaire. Même logique pour ses partenaires logistiques qui, eux aussi, utilisent l'énergie solaire. Prochaine étape : acheminer la laine de Nouvelle-Zélande en Europe en voilier. Bien sûr, ce process a un coût qu'accepte de payer le client pour contribuer activement à préserver la planète. Mais la marque le transforme aussi en véritable influenceur. Chaque article est équipé d'une étiquette NFC. En la scannant avec son smartphone, le client retrouve des informations sur le processus de fabrication et découvre l'empreinte carbone liée à son achat. Surtout, la marque propose à ses clients d'adopter un mouton ou une brebis. Par ce biais, ils peuvent ensuite le géolocaliser et suivre sa vie quotidienne, pour la partager avec leur entourage. Où est-il ? Quand a-t-il été tondu pour la dernière fois ? A-t-il eu des agneaux cette année ?

L'avis de Matthieu Jolly, Innovation and Services manager à l'Échangeur BNP Paris Personal Finance : Entamée avant la pandémie, la mutation du secteur de l'habillement s'est encore accélérée ces derniers mois. Toutes les enseignes et les distributeurs se lancent dans la seconde main, tout en développant des gammes de produits éco-conçus. Mais pour de nombreux consommateurs, cette évolution des acteurs historiques est marquée par une réelle défiance. Les marques ont-elles réellement changé ? Pourquoi seulement aujourd'hui ? Sheep Inc mise sur l'argument du positionnement carbone négatif, un engagement concret qu'il est difficile de remettre en cause. Encore faut-il qu'elle réussisse à émerger et à se différencier de ses concurrents, notamment des DNVB positionnées sur une mode durable et écoresponsable. En proposant au client d'adopter un mouton, Sheep Inc atteint cet objectif. Avec ce dispositif de parrainage allant au-delà de la simple transaction, la marque s'inscrit dans le quotidien du consommateur et concilie le monde digital et le monde réel.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande