Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Orange, Sanofi, Capgemini et Generali créent une structure dédiée à l'e-santé

Publié par Stéphanie Marius le | Mis à jour le
Orange, Sanofi, Capgemini et Generali créent une structure dédiée à l'e-santé

Alors que 2020 marque l'essor de la digitalisation de la médecine, quatre acteurs français bâtissent un écosystème hybride dédié à l'e-santé, comprenant un fab lab, un data lab, un living lab ainsi qu'un laboratoire créatif.

Je m'abonne
  • Imprimer

Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annoncent le projet de création d'une société commune en France, dont l'ambition est d'accélérer le développement de solutions en matière de santé et leur mise à disposition sur le marché.

Ce projet sera animé sur une plateforme en ligne centrée autour d'un institut dont la principale mission sera de fédérer des experts, des institutions, des écoles, des universités et des hôpitaux autour des enjeux des usages des données et des outils numériques dans le domaine de la santé. La plateforme sera également le point d'entrée des interactions entre les fondateurs, les partenaires et les start-up pour lancer des hackathons, des compétitions, permettre le partage de données et d'expertises. Cet écosystème sera situé à Paris. Il comprendra un laboratoire créatif, un fab lab, un data lab et un living lab, dans lequel les patients et les professionnels de santé pourront développer, tester, ajuster et évaluer des solutions ainsi qu'un laboratoire éthique et économique. Il sera complémentaire au projet PariSanté Campus, qui ambitionne de structurer et fédérer une filière en santé numérique de rayonnement mondial, ouverte aux partenariats nationaux et internationaux.

Les partenaires fondateurs prévoient un investissement initial de 24 millions d'euros dans cette nouvelle entité. Cette démarche a vocation à être opérationnelle en juin 2021 pour la plateforme numérique et en décembre 2021 pour la plateforme physique. Le développement des solutions se concentrera sur des thèmes ciblés pour une ou deux années et pourra s'articuler autour d'une technologie, d'une pathologie, d'une population de patients ou être en lien avec un sujet de santé publique.

"Notre motivation d'assureur et d'assisteur dans cette alliance est de participer à un écosystème novateur et puissant qui contribue à modéliser la santé du futur et à trouver de nouvelles solutions technologiques et des services innovants pour les patients, déclare Jean-Laurent Granier, président directeur général de Generali France et président du groupe Europ Assistance. Le métier de l'assurance travaille statistiquement à partir d'un volume important de données anonymisées et d'un historique de plusieurs décennies qui pourront être mis à la disposition des start-up pour alimenter leurs recherches de solutions. En tant qu'acteur historique du marché de la santé, au plan national et international, Generali souhaite concourir activement à la création et à l'animation de cet écosystème unique en France et en Europe, en coconstruction avec d'autres entreprises internationales de référence dans leur secteur."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande