Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Conforama sur le point de trouver un investisseur ?

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Conforama sur le point de trouver un investisseur ?
© S ROBIN

L'enseigne d'ameublement a annoncé mercredi 17 juin être sur le point de trouver un investisseur, susceptible d'apporter les moyens nécessaires lui permettant de surmonter les conséquences de la crise sanitaire.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'enseigne d'ameublement française serait sur le point de trouver un investisseur, susceptible d'apporter les moyens nécessaires lui permettant de surmonter les conséquences de la crise sanitaire. Conforama, actuellement détenu par le groupe sud-africain Steinhoff, emploie actuellement 8 000 salariés et dispose de 165 magasins en France. Le distributeur a déclaré envisager un adossement à Mobilux, l'actionnaire de son concurrent But, confirmant des informations de BFM Business. "Aucun engagement ferme n'a été signé à ce stade et les discussions se poursuivent", a toutefois précisé une porte-parole de Conforama, selon Reuters.

Habitat également en passe d'être rachetée

Cafom, autre groupe spécialisé dans la distribution d'ameublement, a annoncé le même jour être entré en négociations exclusives avec l'homme d'affaires Thierry Le Guénic (Lejaby, Chevignon ou San Marina) pour lui céder sa chaîne de magasins d'ameublement et d'accessoires d'intérieur britannique Habitat. Thierry Le Guénic est également le propriétaire de plusieurs marques ayant appartenu au groupe textile français Vivarte, dont le P-DG Patrick Puy a affirmé qu'il avait reçu 25 offres pour le rachat de La Halle, son enseigne de vêtements et de chaussures phare.

"Le gouvernement n'a pas beaucoup soutenu le secteur de la distribution", avait estimé lundi Patrick Puy sur RTL, y voyant une différence de traitement avec des groupes comme Renault ou Air France, qui ont bénéficié de l'aide publique. En France, les détaillants ont également été confrontés à aux nombreuses manifestations des Gilets jaunes et aux grèves des transports qui, juste avant l'épidémie, ont provoqué une baisse de leur activité. En dépit de discussions approfondies avec les banques, de nombreux groupes de distribution n'ont pas pu bénéficier des prêts garantis par l'État mis en oeuvre pendant la pandémie.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande