Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Hubicus (BVA Group) devient entreprise à mission

Publié par Marie-juliette Levin le - mis à jour à
Hubicus (BVA Group) devient entreprise à mission

L'éditeur de logiciels en mode SaaS, dans le secteur de la relation client, participe à la mission commune du groupe visant à construire un «futur positif». Hubicus revendique son engagement, porté par les 30 collaborateurs de l'entreprise. Explications avec Ludovic Nodier, son DG.

Je m'abonne
  • Imprimer

Quelle est la place d'Hubicus au sein du groupe BVA ?

Hubicus est un éditeur de logiciels en mode SAS qui fournit des solutions de pilotage de la qualité de l'expérience client. Créée en 2007, l'entreprise a rejoint BVA Group en 2016. Hubicus réunit 120 clients actifs et a réalisé 6 millions d'euros de C.A en 2021. Nous sommes devenus une entreprise à mission en ce début d'année. C'est une des premières dans notre secteur d'activité.

Pourquoi cet engagement ?

Cette démarche matérialise notre volonté d'être un acteur de la transformation positive de la société. C'est le rôle d'un chef d'entreprise de participer à l'évolution sociétale et économique de son environnement. Une fois l'engagement matérialisé, on s'expose, on s'affiche et on s'y réfère. Cela nous oblige vis-à-vis des autres. Devenir une entreprise à mission permet de travailler dans un cadre qui donne du sens à la fois pour nos collaborateurs mais aussi pour nos clients. On travaille sur cet objectif depuis un an. 400 collaborateurs ont participé au projet, 600 votants ont participé à une consultation pour définir les engagements. C'est un parcours collaboratif. Nous nous sommes donné une mission commune au groupe qui se décline dans chaque entité.

Qu'est-ce que cela change pour l'entreprise ? En interne et envers les clients ?

A certains égards, pas grand-chose. Car Hubicus a dans son ADN des engagements qui rejoignent cette mission. Cependant, c'est désormais connu et à la vue de tous. Donc les entreprises sensibles à ce sujet vont plus facilement nous consulter. Par ailleurs, un comité de suivi contrôle nos actions (tous les trimestres et via un tiers extérieur une fois par an) et les collaborateurs sont aussi des garde-fous pour s'assurer que l'on respecte notre engagement. Devenir entreprise à mission, c'est à la fois s'afficher, revendiquer et s'obliger. Nous avons co-construit avec les salariés, donc ils se sont approprié le sujet plus facilement. Très concrètement, quand nous concevons nos outils, nous réfléchissons à la mission que l'on s'est donné. Et donc, comment éclairer et construire des solutions d'un futur positif avec moins de micro-processeurs pour avoir un impact environnemental plus faible. Chaque collaborateur de l'entreprise peut agir à son échelle. Cela touche au produit même, car quand nous codons, quand nous pensons nos architectures, nous incluons notre démarche environnementale à savoir utiliser moins de bande passante, consommer moins d'énergie... Cela nous pousse à repenser depuis le début notre rapport au codage avec une approche positive.

Quels objectifs pour 2022 au regard de cette nouvelle posture d'entreprise ?

En ce début d'année, nous mettons toute la dynamique en route avec notamment les comités de suivi. Nous ferons un point en fin d'année pour améliorer ce qui doit l'être. Nous sommes en pleine conduite du changement dans l'entreprise. Et cela participe à notre image de marque employeur.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page