En ce moment En ce moment

La reconnaissance faciale au service de la relation client

Publié par Eve Mennesson le

Les technologies de reconnaissance faciale faisant de nets progrès, elles commencent à s'imposer dans le quotidien des consommateurs. Paiement, enregistrement à l'aéroport... Une seule limite semble exister : le respect de la vie privée.

Je m'abonne
  • Imprimer
Respect de la vie privée et protection des données personnelles

En Europe, il existe heureusement des lois qui empêchent les entreprises de stocker des données personnelles sur des clients sans leur consentement. Ce qui rend l'utilisation de la reconnaissance faciale parfois compliquée. Le client doit en effet être toujours informé qu'il est filmé et doit pouvoir exprimer son refus. Ensuite, les données utilisées lors de l'opération de reconnaissance faciale ne peuvent pas être conservées sans son consentement. Impossible donc de stocker dans un profil client son cheminement à travers les rayons pour ensuite l'analyser. Ce qui est plutôt rassurant: peu de consommateurs ont en effet envie que les marques soient au courant du moindre de leurs faits et gestes.

Autre problématique soulevée par l'utilisation plus massive de la reconnaissance faciale: la possibilité pour des cyber-criminels de mettre la main-basse sur des photos leur permettant ensuite de payer ou d'embarquer. Une technologie à suivre, donc.

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet