En ce moment En ce moment

La reconnaissance faciale au service de la relation client

Publié par Eve Mennesson le

Les technologies de reconnaissance faciale faisant de nets progrès, elles commencent à s'imposer dans le quotidien des consommateurs. Paiement, enregistrement à l'aéroport... Une seule limite semble exister : le respect de la vie privée.

Je m'abonne
  • Imprimer
Faciliter l'enregistrement à l'aéroport

C'est la révolution dans les aéroports: la reconnaissance faciale est en train de remiser aux placards les cartes d'embarquement et même les passeports. KLM à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, British Airways à Heathrow, Finnair à Helsinki-Vantaa... Ces différentes compagnies aériennes sont en train de tester des portes d'embarquement spéciales qui permettent aux voyageurs de ne plus présenter leurs documents de voyage: des appareils dotés de caméras scannent les visages et les comparent aux documents présentés à l'enregistrement. De quoi permettre aux passagers des compagnies aériennes, souvent pressés, de gagner du temps.

Delta Airlines utilise quant à elle la reconnaissance faciale pour l'enregistrement des bagages: des comptoirs spéciaux permettent de déposer ses bagages et de présenter son visage dont l'image est comparée à la photo du passeport. Un enregistrement automatique et sécurisé.

En France, une expérimentation est en cours à Roissy-Charles de Gaulle et à la Gare du Nord pour faciliter les contrôles de sécurité et surtout réduire le temps d'attente aux points de contrôle: les voyageurs passent désormais par un sas de sécurité doté d'une caméra qui compare les visages des personnes aux photographies des passeports. Un système qui permettrait d'aller beaucoup plus vite, le contrôle ne durant plus que 15/30 secondes.

Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet