Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

8 exemples à suivre pour générer de la préférence de marque

Publié par Christelle Magaud le

La façon de faire du commerce a changé avec internet et les réseaux sociaux : omnicanalité, interaction clients, quick commerce, proximité, super-app... Voici quelques-uns des maîtres mots qui drivent le retail aujourd'hui. Focus sur huit démarches inspirantes.

Je m'abonne
  • Imprimer

Booster l'expérience omnicanale comme Balibaris

Balibaris fait partie de ces marques qui ont compris qu'il fallait assurer en plus de leur stratégie digitale une présence physique et donc développer leur point de vente retail, que ce soit via des pop up stores, des partenariats avec des retailers ou en investissant dans des boutiques ou showrooms. C'est une ONVB, Omnichannel-Native Vertical Brand. Pour certains experts, les ONVB constituent une maturation du modèle DNVB.

Avec ses ventes en ligne et ses 60 points de vente, Balibaris (le nom faisant référence au chevalier de Balibari, dans le film Barry Lyndon), la marque de mode premium masculine franchit la barre des 50 millions d'euros cette année. Une performance quand on connait les difficultés du prêt-à-porter. D'ailleurs, la marque n'entend pas en rester là et a commencé à se diversifier, en proposant, début octobre sa première collection capsule dédiée à la femme.

Pour le fondateur, Paul Szczerba, c'est le fait que la marque se soit rapidement installée sur plusieurs canaux qui font qu'elle connaît cette réussite. Balibaris, qui a démarré en ligne, a en effet ouvert ses boutiques moins de 2 ans après, et dans la foulée, a lancé une stratégie commerciale auprès de revendeurs. A date, les ventes omnicanales de la marque représentent déjà plus de 10% du chiffre d'affaires. La marque se fixe un objectif plus ambitieux : devenir la référence de l'expérience omnicanale dans la mode homme.

Pour ce faire, Balibaris vient d'ailleurs se doter d'un nouveau patron. Il s'agit de Julien Schneider, qui a occupé différents postes chez Pixmania, CSI France, Lebara Mobile, France Billet, Fnac.com, avant d'intégrer Lacoste en 2016. Il y a orchestré la digitalisation des points de vente puis le retail nord-américain.

Le Statista Digital Outlook Report considère que la part de la population réalisant des achats en ligne devrait passer à 45,2 % d'ici 2025, quand elle représentait 33 % en 2021. Ces chiffres montrent que l'intégration de services en ligne en parallèle des offres « physiques » est plus importante que jamais afin d'offrir une expérience client cohérente.






NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet