Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Everytable adapte ses prix en fonction des quartiers

Publié par le - mis à jour à
Everytable adapte ses prix en fonction des quartiers

Parce que manger sainement représente un coût, la chaîne américaine adapte les tarifs de ses plats en fonction du code postal de ses clients.

Je m'abonne
  • Imprimer

Aux quatre coins des États-Unis, les fast-foods vendent des hamburgers, des frites et des nuggets de poulet. Conséquence, dans 16 États américains, au moins 35 % des habitants sont obèses. Un chiffre en augmentation par rapport aux années précédentes, avec d'importantes disparités raciales. D'où le projet de la chaîne Everytable : proposer dans chacun de ses 31 restaurants situés en Californie et à New York une alternative à la junk-food en cuisinant des plats prêts à l'emploi, sains, à partir d'aliments frais. À la place d'un bucket de poulet frit, le client se régale d'un poulet au curry ou d'un riz aux crevettes à l'espagnole.

Toutefois, bien manger a un coût, ce qui provoque des inégalités importantes liées aux revenus du foyer. D'où l'idée des restaurants Everytable d'adapter les tarifs de leur carte en fonction du code postal où habite le client. Concrètement, dans des quartiers défavorisés comme Watts ou Compton à Los Angeles, un poulet thaï au curry rouge coûte 7,10 $ contre 8,35 $ sur Venice Beach et 8,75 $ sur la 6e Avenue à New York... soit au final une différence de prix de 23 %. Pour le consommateur, le tarif est transparent. En effet, lors de son inscription, il entre ses coordonnées dont son adresse afin de pouvoir être livré. Pour déterminer le juste prix, l'entreprise croise ensuite le code postal avec les statistiques de revenu moyen des habitants par quartier. En favorisant l'accès à une nourriture de qualité pour tous, Everytable accompagne concrètement chaque communauté.

Grâce au programme Pay It Forward, le client peut apporter lui aussi sa contribution en achetant un ou plusieurs repas pour ses voisins dans le besoin. Une fois son paiement effectué, il remplit un post-it qu'il affiche sur l'un des murs du restaurant. Il suffit alors à une personne dans le besoin de le prendre pour bénéficier d'un repas gratuit.

L'avis de Matthieu Jolly, Innovation Services Manager

Pandémie de la Covid-19, retour d'une inflation "galopante", ... le pouvoir d'achat des consommateurs est sous tension. Ainsi, les discounts et bons de réduction offerts aux populations fragilisées par la crise, retraités et étudiants en tête, se multiplient. En France, Intermarché offrait aux étudiants un bon d'achat de 10 euros pour 20 euros dépensés, alors que Casino les faisait bénéficier d'une remise de 10 % pendant toute l'année scolaire moyennant un abonnement mensuel de 2 euros.

Toutefois à court terme, c'est bien l'ensemble des foyers qui sont touchés par les hausses de prix. De fait, les familles financièrement contraintes souffrent elles aussi. Socialement très engagée, l'entreprise Everytable permet à ces foyers de se nourrir sainement à moindre coût. Comment ? Grâce à un pricing redistributif qui lui permet d'accompagner un maximum de familles en difficulté tout en gagnant de l'argent ! 17 ouvertures de restaurants sont d'ailleurs prévues dans les prochains mois, notamment sur la côte Est des États-Unis. À suivre donc...


Méthodologie :

L'échangeur BNP Paribas Personnal Finance identifie les points de rupture consommateurs et technologiques susceptibles de développer de nouveaux client. Il fournit une vision 360° des tendances et de leur application marketing. Au sein de son club, l'Echangeur propose aux entreprises des outils pour comprendre les usages de l'innovation et les mutations à venir. Plus d'infos sur Accueil - Echangeur BNP Paribas Personal Finance.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page