En ce moment En ce moment

DossierSmart city, e-administration: vers un nouveau dialogue

Publié par le

3 - Saint-Germain-en-Laye, 100% connectée

La ville de Saint-Germain-en-Laye développe son écosystème web depuis le lancement de son premier site institutionnel, en 1999.

"Notre engagement en matière de déploiement d'un Internet citoyen est déjà très ancien, et nos actions menées en faveur de l'e-administration, l'e-inclusion et l'e-démocratie confortent notre objectif: penser "usages citoyens", en facilitant la vie de nos administrés", affirme Arnaud Péricard, maire de l'agglomération. En témoignent le lancement des Facebook Live en octobre 2017, la création de blogs dédiés aux consultations citoyennes, mais également la boîte à idées numérique développée en 2014, un site web institutionnel ouvert aux commentaires des habitants. Pour un coût de "moins de 100000 euros pour la refonte des trois sites web et environ 21000 euros pour l'application mobile depuis son lancement, hors coûts de maintenance annuels", selon Flora Queiroz, chef de projet digital au cabinet du maire, la mairie compte désormais 12800 abonnés aux alertes push de l'application, 1122 fans sur Facebook, 4700 followers sur Twitter et 2100 abonnés à Instagram.

La gestion des projets, assurée par la municipalité (chef de projet digital et DSI), implique le recours à plusieurs prestataires. Ainsi, le Portail Famille+ est développé et hébergé par l'éditeur de logiciels Arpège, tandis que le nouveau site de la ville a été conçu par l'agence digitale Artifica. "En règle générale, le suivi des projets est réalisé avec la nomination d'un chef de projet côté prestataire, qui nous accompagne durant toute la phase de conception, développement et mise en ligne du projet", indique Flora Queiroz.

Un chatbot à reconnaissance vocale bientôt implémenté

Dans la même logique de "smart administration", la commune prévoit d'implémenter d'ici à la fin de l'année un chatbot à reconnaissance vocale (développé par la start-up EA4T et géré par la chef de projet digital au cabinet du maire) sur les plateformes web, les réseaux sociaux et éventuellement le standard téléphonique. "Les Saint-Germanois, très connectés, sont toujours réceptifs et adhèrent assez rapidement aux solutions qui leur font gagner du temps, précise Flora Queiroz. Les générations X et Y qui consomment aujourd'hui nos services n'imaginent plus prendre une demi-journée pour effectuer des démarches simples." L'objectif: limiter les échanges chronophages et répétitifs, sans valeur ajoutée.

Au-delà des outils numériques, les équipes coconstrui­sent les services via la création d'une nouvelle entité: "Pour construire ensemble une ville intelligente, nous avons choisi de nous appuyer sur l'intelligence collective des Saint-Germanois en créant un Conseil local du numérique constitué de citoyens experts dans leur domaine, pour façonner une smart city, en fonction des réalités et des contraintes de notre ville et des besoins de ses habitants", indique Arnaud Péricard. Une logique participative en pleine ascension au sein des villes connectées.

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Pegasystems

La notion de customer experience est au coeur des strategies Sur fond intelligence artificielle de self service et automatisation quelle sera [...]

Sur le même sujet

Stratégies

Par Dalila Bouaziz

Le spécialiste de la distribution sportive annonce son arrivée en Inde avec Tablez, filiale de Lulu Group International, dans le cadre d'un [...]