Rse

Gémo se lance sur le marché de la seconde main

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
Gémo se lance sur le marché de la seconde main

L'enseigne de vêtements, chaussures et accessoires propose des espaces de vente de vêtements d'occasion dans trois de ses magasins en association avec Patatam.

Je m'abonne
  • Imprimer

Gémo teste des espaces de vente de vêtements d'occasion au sein de trois magasins en France : Vendin-le-Vieil (Hauts-de-France), Trignac (Pays de la Loire) et Montgeron (Île-de-France) en association avec son partenaire Patatam, spécialiste de la mode d'occasion. "La seconde main est un marché d'avenir et nos clients sont nombreux à se tourner vers le prêt-à-porter d'occasion, à la recherche d'une offre à petit prix et d'un nouveau mode de consommation, commente Renaud Montin, directeur marketing, digital et innovation. Ce premier test vise à renforcer la fidélité de nos clients envers notre enseigne tout en accélérant la transformation durable de Gémo."

Depuis le 26 août, les trois magasins test Gémo proposent un espace de vente de vêtements d'occasion triés et certifiés par Patatam pour leur qualité. Dans des corners dédiés d'une surface de 20 m², les clients Gémo retrouvent à la fois des produits Gémo et des produits d'autres marques de prêt-à-porter à des "prix très accessibles et uniques pour chaque catégorie de produits".

Une campagne de recyclage début octobre

A partir de début octobre, Gémo permettra à toutes et tous de donner, contre un bon d'achat, les vêtements en bon état (hors sous-vêtements, accessoires et chaussures) dont ils n'ont plus l'utilité. Les vêtements seront ensuite collectés et triés par Patatam puis remis dans le circuit de la seconde main si leur état le permet ou recyclés. "Nous sommes convaincus que les grandes marques de mode, telles que Gemo, adresseront ce marché de la mode seconde main dans les mois et années à venir, souligne Eric Gagnaire, CEO et co-fondateur de Patatam. Il paraissait donc évident pour Patatam de les accompagner sur ce marché en leur faisant bénéficier de notre savoir-faire sur la collecte et la revalorisation des vêtements de seconde main."

L'engouement pour le marché de la seconde main prend son envol en France : plus d'1 Français sur 3 déclare avoir acheté de la seconde main en 2019, soit 2 fois plus que l'année précédente (étude Kantar). Une tendance qui se dessine principalement sur les marchés de la femme, de l'enfant et du bébé. Pour les consommateurs, la première motivation est avant tout économique (72%), la seconde main permet de dépenser moins et de s'offrir des pièces de qualité à un prix abordable. Mais c'est également une façon de limiter le gaspillage (36%), par souci d'une mode plus durable.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Stratégies

Par Stéphanie Marius

Kiabi s'oppose au consumérisme débridé accompagnant le Black Friday et lance durant trois jours une opération solidaire.