Les entreprises pressées de prendre soin de leurs collaborateurs

Publié par Stéphanie Marius le - mis à jour à
Les entreprises pressées de prendre soin de leurs collaborateurs
© Tap10 - stock.adobe.com

Les entreprises déploieraient plus d'efforts pour protéger la santé des clients que celle de leurs collaborateurs, selon la septième édition du Baromètre national de la Symétrie des attentions, publié par l'Académie du Service.

Je m'abonne
  • Imprimer

La sécurité des collaborateurs et la protection de leur santé face à la crise sanitaire constitue un enjeu de taille pour les entreprises. La septième édition du Baromètre national de la Symétrie des attentions, établi par l'Académie du Service, révèle ainsi que les actions de certaines entreprises apparaissent insuffisantes ou inadaptées aux yeux de leurs salariés et du grand public. En effet, seuls 40% des clients interrogés par l'Académie du Service considèrent que les entreprises qu'elles fréquentent ont su prendre des mesures adéquates pour protéger leurs collaborateurs en réponse aux circonstances exceptionnelles liées au Covid-19. La restauration est jugée un peu moins sévèrement (47% des clients pensent que les restaurateurs prennent soin de leurs salariés), tandis que le secteur immobilier plafonne à 33%.

En règle générale, seuls 35% des clients sondés pensent que la santé et la sécurité de leurs collaborateurs sont une priorité pour les entreprises.

Les clients mieux protégés que les collaborateurs?

Le jugement est plus favorable du côté des salariés. Ainsi, 55% d'entre eux estiment que leur santé constitue une préoccupation majeure pour leur employeur. Par ailleurs, 57% considèrent que leur entreprise fait en sorte de protéger ses clients (64% pour l'assurance, contre 50% dans le secteur automobile). Un chiffre qui grimpe à 52% lors de circonstances exceptionnelles.

D'un point de vue sectoriel, les perceptions diffèrent considérablement. De fait, le sentiment de sécurité global (mêlant la perception des salariés et des clients) varie de plus de 10% selon les secteurs: 51% dans la banque, 50% dans l'assurance, 49 % dans la grande distribution et la restauration, 48% dans la téléphonie, 46% dans la distribution spécialisée et l'e-commerce, 44% dans l'immobilier, 40 % dans l'automobile.

"Ces résultats doivent faire réfléchir les entreprises à leur réponse globale vis-à-vis de leurs clients et de leurs salariés en matière de sécurité et de protection de la santé. C'est une préoccupation nouvelle à laquelle il faut répondre, dans la logique de la symétrie des attentions et de la préservation de la réputation de l'entreprise", analyse Jean-Jacques Gressier, p-dg de l'Académie du Service.

Méthodologie

Pour cette édition 2020 du Baromètre, 2245 personnes ont été interrogées, entre le 31 août et le 7 septembre 2020, dans neuf secteurs d'activité représentatifs: téléphonie et fournisseurs d'accès à Internet, restauration, immobilier, grande distribution (hypermarchés, supermarchés alimentaires...), e-commerce et activités en ligne, distribution spécialisée, banque, automobile, assurance.

À lire aussi: L'Académie du Service sensibilise les entreprises à la symétrie des attentions

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Martine Fuxa,<br/>rédactrice en chef Martine Fuxa,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet