Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Post Covid-19 : les 4 scénarios privilégiés pour le futur de la consommation

Publié par Dalila Bouaziz le

L'Observatoire Cetelem et l'Echangeur BNP Paribas Personal Finance dévoilent les résultats d'une enquête prospective. Celle-ci définit quatre scénarios pour le futur de la consommation et du commerce que la crise du coronavirus a certes modifiés mais aussi confirmés.

Je m'abonne
  • Imprimer
© tanawatpontchour - stock.adobe.com Des indicateurs clés à prendre en compte, deux axes de polarisation

Pour construire les scénarios, deux types d'indicateurs ont été retenus par L'Observatoire Cetelem et l'Echangeur BNP Paribas Personal Finance : les indicateurs généraux et macro-économiques : l'environnement et le climat, les normes et législations, le contexte socio-culturel et la démographie ou encore l'économie ; et les indicateurs appliqués et micro-économiques, ayant un impact direct sur le consommateur, par exemple sa conscience étique et environnementale, sa maîtrise du digital, son relationnel ou son aisance financière.

"Outre cela, l'établissement de scénarios s'envisage sur deux axes, indépendants l'un de l'autre et pourtant inaliénables, indique l'étude. D'un côté, les marques et enseignes, qui enrichissent leur présence avec des propositions de valeurs de plus en plus personnalisées et renforcent ainsi en continu leur relation avec les consommateurs, ou à l'inverse se voient de plus en plus fédérées pour servir nos usages, et associées à de puissants écosystèmes ouverts à tous. De l'autre, les particuliers, dont certains apprécient l'accompagnement des marques et des enseignes capables d'aller au-devant de leurs besoins et de leur faciliter la vie, tandis que d'autres, tiraillés entre leurs envies et leurs valeurs, tendent à se mobiliser sur l'objet de leur consommation et sur la portée de leurs actes."

À l'origine de la démarche initiée par l'Echangeur, la trajectoire des indicateurs clés pris encompte pour établir ces scénarios est elle-même modifiée par la crise. Des données ayant trait àl'accompagnement sanitaire, la productivité, le chômage ou les aides sociales sont directementimpactées. Plus directement liées à la consommation et au commerce, l'aisance financière,l'usage du digital mais aussi la conscience environnementale risquent d'évoluer sensiblement.

Après six, on note l'accélération de la chute d'entreprises dumonde du commerce, un secteur dont l'activité planétaire devrait être réduite de 30% en2020 selon l'Organisation Mondiale du Commerce, avec en parallèle l'enrichissement desgéants du secteurs, comme Amazon dont la fortune du fondateur Jeff Bezos s'est accruede 24 milliards de dollars depuis le début de la crise, tandis qu'en France un acteur commeLa Halle s'est vue contrainte d'entamer une procédure de sauvegarde. Le confinement aégalement contribué à accélérer nettement le recours au digital des populations : l'e-commerce alimentaire français - drive et livraison - a augmenté de 50% depuis mars,et 68% des baby-boomers ont passé durant cette période leur premier commande enligne. Globalement, l'usage d'internet explose avec des sauts allant jusqu'à 40% commeen Italie.

Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet