Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[Étude] 45% des utilisateurs de réseaux sociaux ont été victimes d'arnaques

Publié par Dalila Bouaziz le - mis à jour à
[Étude] 45% des utilisateurs de réseaux sociaux ont été victimes d'arnaques
© Nataliya Yakovleva - Fotolia

D'après une étude de l'Alliance FIDO, 45% des utilisateurs de réseaux sociaux ont été victimes d'arnaques ou connaissent des gens qui l'ont été. L'étude montre également l'inaction et la confusion des consommateurs en matière de sécurité des médias sociaux.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'Alliance FIDO (Fast IDentity Online) dévoile une étude révélant que 40% des utilisateurs en France (45% dans le monde) ont vu leurs comptes de réseaux sociaux compromis ou connaissent un proche à qui cela est arrivé. Cette étude révèle également que 61% des personnes interrogées en France (58% dans le monde) pensent en premier à la protection de leur téléphone (devant les autres appareils - ordinateur portable, tablette...) lorsqu'il s'agit de la sécurité de leurs comptes sur les réseaux sociaux.

L'étude montre que les piratages des réseaux sociaux n'incitent pas nécessairement les utilisateurs à prendre des mesures de sécurité. 41% des répondants français affirment ne pas renforcer la sécurité de leurs comptes de réseaux sociaux lorsqu'ils voient des célébrités, des politiciens ou de grandes entreprises piratées, mais ont l'impression qu'ils devraient le faire.

"On pourrait croire que les personnalités connues et avec beaucoup d'abonnés sont les seules cibles, mais nos recherches montrent qu'un nombre beaucoup plus important de personnes ont été touchées, affirme Andrew Shikiar, directeur exécutif de l'Alliance FIDO. Les comptes de réseaux sociaux sont des cibles de choix, car ils contiennent une grande quantité d'informations personnelles identifiables des utilisateurs. Pourtant, notre étude montre un décalage entre la nécessité de renforcer la sécurité des comptes de médias sociaux et la volonté d'agir des utilisateurs."

Un manque de compréhension

L'étude révèle un manque important de sensibilisation et une négligence à l'égard des technologies d'authentification à deux facteurs proposées par les fournisseurs de services de médias sociaux. 29% des répondants français (26% au niveau monde) ont déclaré ne pas connaître ou utiliser ces technologies. De même, 18% des Français interrogés (15% au niveau monde) ont déclaré qu'elles aimeraient renforcer la sécurité de leurs comptes mais qu'elles ne savaient pas comment faire. Une autre conclusion qui met en évidence le manque de compréhension ou de sensibilisation à ces questions est le fait que 4 personnes sur 10 n'étaient pas en mesure de déterminer si elles pensaient être vulnérables ou non à un piratage de leurs réseaux sociaux.

Pour ceux qui ont pris des mesures pour mieux sécuriser leurs comptes de réseaux sociaux, la création d'un mot de passe plus fort a été la méthode la plus populaire pour 44% des répondants français (50% au niveau monde), ce qui les laisse encore vulnérables à certaines des attaques les plus courantes et les plus efficaces, comme le phishing.

Méthodologie :

L'enquête a été menée auprès de 4 026 utilisateurs au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France et en Allemagne. L'étude a été réalisée en ligne par Sapio Research en mars 2021 à l'aide d'une invitation par e-mail et d'une enquête en ligne.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande