Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Centre de contact: allier confort et maîtrise des coûts

Publié par Stéphanie Marius le - mis à jour à
Centre de contact: allier confort et maîtrise des coûts

Bien-être des conseillers et encadrants, flexibilité organisationnelle et économies d'énergie constituent les trois indicateurs au coeur du réaménagement des centres de contact Majorel.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'aménagement des espaces de travail au sein de Majorel se situe à l'intersection des problématiques touchant à la RSE, à l'ergonomie et à la flexibilité de l'organisation. Depuis quatre ans, l'outsourceur travaille à la remise à niveau de ses espaces. Sur le volet RSE, priorité est donnée au local: "Nous avons privilégié les architectes locaux, afin de faire travailler les entreprises proches des centres et pour offrir une véritable identité à chaque bâtiment", explique Manuel Couto, acheteur projets/bâtiments de Majorel France. Le centre de l'Isle d'Espagnac (proche d'Angoulême, en Charente), est revu en partenariat avec l'architecte d'intérieur Nathalie Manicot, ceux de Douai (Nord), de Grenay et Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) sont aménagés par l'entreprise Home BDG.

Si le groupe ne communique pas sur les coûts engendrés par le reconditionnement d'un espace préexistant, Manuel Couto précise que la transformation d'un bâtiment logistique s'avère onéreuse mais présente un retour sur investissement plus intéressant qu'un bâtiment conçu à l'origine pour une activité tertiaire, généralement grand consommateur de vitres. Toujours sur le volet RSE, la gestion et la valorisation des déchets lors des travaux sont traitées de manière classique (avec tri du bois et de l'acier, notamment), par l'entreprise Valdelia. Toutefois, la réflexion concernant un mobilier durable (titulaire, par exemple, de la certification NF-Office Excellence Certifié de l'Afnor) "se heurte au fait que les goûts et les modes changent régulièrement", précise Manuel Couto. Ainsi, "pour que les espaces de travail évoluent et soient agréables, nous devons les changer lorsque le mobilier est amorti, soit entre huit et dix ans."

L'innovation la plus marquante concerne l'acquisition de fauteuils ergonomiques auto-pesants: lorsqu'un conseiller s'assoit, il n'est plus nécessaire de régler le dos de son siège en fonction de sa morphologie, son poids est automatiquement pris en compte. Un atout dans le cadre d'une organisation en flex office. Les tarifs varient de 175 à 200 euros par siège, auprès des marques Viasit, Eurosit ou Forma5, notamment. S

Sur le plan de la gestion sonore, l'équipement demeure traditionnel: casques à limiteur de bruit, cloisons frontales et latérales d'absorption acoustique, moquette au sol dans les plateaux de production, faux plafond acoustique de 40mm recouvrant une épaisse couche de laine de verre. Au confluent des impératifs d'économie d'énergie et de la réflexion concernant le bien-être des conseillers et des encadrants, Majorel a changé l'éclairage de 95% de ses centres pour des dalles Led. "La qualité d'éclairage est incomparable et la lumière plus diffuse, indique Manuel Couto. Il est possible de réduire de 30% le nombre de points lumineux, et l'absence de perte d'efficacité dans le temps permet de réaliser une économie énergétique de 50%, en moyenne."

Les Led (Philips ou Ledvance/Osram) durent de 50000 à 80000 heures, contre 12000 à 15000 heures pour les néons. Ce type d'éclairage est facturé entre 70 et 80 euros par point lumineux fourni installé. Par ailleurs, l'entreprise a posé des films techniques à l'extérieur des vitres, afin de renvoyer les UV. Pour un tarif de 50 à 60 euros du mètre carré posé via une nacelle, ces dispositifs réduisent l'éblouissement d'environ 80%. "Nous réfléchissons également à l'autoproduction d'énergie en plaçant des panneaux photovoltaïques, en récupérant les eaux pluviales, afin de réduire notre empreinte écologique", se projette Manuel Couto. Une ambition, pour l'heure, au stade de l'étude.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande