Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

3/4 des Français restent distants vis-à-vis du digital

Publié par Claire Morel le
3/4 des Français restent distants vis-à-vis du digital

Je m'abonne
  • Imprimer

Quatre profils de consommateurs face au digital

Pour mieux comprendre les motivations des consommateurs et leurs comportements vis-à-vis du digital, le baromètre distingue quatre typologies de consommateurs, calculées à partir de sept scores d'usages :

1) La diversité des usages

2) L'intensité des usages

3) Les réseaux sociaux

4) La digitalisation et l'organisation de la vie personnelle

5) Les modes d'apprentissage

6) Les attitudes vis-à-vis du digital

7) Les usages professionnels

Les quatre typologies de consommateurs sont :

1) Les connectés (10%)
Comme le terme l'indique, ils sont connectés en permanence, utilisent intensivement les nouvelles technologies et ont une appétence pour la nouveauté. Leur vie et leur organisation personnelles sont digitalisées (point 4 des sept scores d'usage). 43% utilisent principalement un calendrier digital - mobile, tablette, ordinateur - et le mettent à jour en permanence.

2) Les fonctionnels (20%)
Cette population est informée des nouveautés et maîtrise le digital mais ne l'utilise que lorsque le gain fonctionnel est avéré. L'adoption d'un nouvel outil est possible si un bénéfice est perçu. Seulement 26% ont une vie et une organisation personnelles digitalisées.

3) Les distants (40%)
Les distants font preuve d'inertie par rapport à leur mode de fonctionnement. Ils ne voient pas forcément l'intérêt de changer. Ils ont souvent une vie et une organisation personnelles mixtes (utilisation du papier et du digital), dû au fait que les marques imposent désormais le numérique dans la relation marchande.

4) Les réfractaires (30%)
Pour cette catégorie, le digital représente une difficulté, voire une menace. L'adoption des outils digitaux se fait à contrecoeur. Ils assument parfaitement leur position. Ainsi, seuls 3% ont une vie et une organisation personnelles digitalisées.

" Nous observons au final que 70%, soit le mainstream, restent distants voire réfractaires au digital. La plupart d'entre eux se voient obligés d'utiliser certains services numériques. Parfois, ils testent. En revanche, si la promesse n'est pas tenue par le service en question, ils sont d'autant plus déçus ", note Laurent Deslandres.


Je m'abonne
Claire Morel

Claire Morel

Rédactrice en chef adjointe

Rédactrice en chef adjointe pour Relation Client Magazine et Relationclientmag.fr, je traite de tous les sujets sur le secteur : stratégie de relation [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles