Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Cookies: la Cnil tire un deuxième coup de semonce

Publié par Stéphanie Marius le - mis à jour à
Cookies: la Cnil tire un deuxième coup de semonce

Après une première vague de mises en demeure pour non-respect des nouvelles règles régissant le dépôt de cookies, la Cnil mène une quarantaine de nouvelles procédures.

Je m'abonne
  • Imprimer

La Cnil annonce via un communiqué avoir mis en demeure une quarantaine d'organismes ne permettant toujours pas aux internautes de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter. L'organisme annonce la survenue prochaine d'autres séries de vérification: "La Cnil poursuivra ses contrôles et adoptera, si besoin, de nouvelles mesures correctrices à l'encontre des organismes non conformes. Comme annoncé il y a un mois, la Cnil poursuit sa stratégie globale de mise en conformité des acteurs ayant recours aux cookies." La présidente de la Cnil avait ainsi envoyé, fin mai, une vingtaine de mises en demeure.

Les organismes visés par la dernière salve de contrôles ont jusqu'au 6 septembre 2021 pour se mettre en conformité. Sont notamment concernés par ces mises en demeure: quatre plateformes majeures de l'économie numérique, six fabricants majeurs de matériel informatique et de logiciels, six sociétés de vente en ligne de biens de grande consommation, deux acteurs majeurs du tourisme en ligne, trois sociétés de location de véhicules, trois acteurs majeurs du secteur bancaire, deux importantes collectivités locales, deux services publics en ligne, un acteur de l'énergie.

Cette nouvelle campagne de mesures vient compléter les procédures en cours devant la formation restreinte de la Cnil (organe chargé de prononcer les sanctions) et qui sont susceptibles d'aboutir à des amendes pouvant aller jusqu'à 2% du chiffre d'affaires.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande