Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Bourse : les jeunes investissent de plus en plus

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Bourse : les jeunes investissent de plus en plus

Le CAC 40 se porte très bien en ce moment. Il a connu une forte croissance : plus 17 % depuis le mois de janvier 2021. De nombreux jeunes franchissent le pas grâce à des applications et investissent en bourse. Décryptage d'un nouveau phénomène.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un CAC 40 en période d'embellie en 2021

De manière régulière, Estelle, une étudiante de 23 ans, qui vit en banlieue de Dijon, regarde ses investissements. Depuis maintenant neuf mois, elle a placé une partie de son épargne en bourse, d'autant plus que le cours de nombreuses valeurs est à la hausse. Le cours du CAC 40 a connu une belle croissance depuis le début de l'année. Placer son argent sur les entreprises les plus solides de l'hexagone diminue les risques de déconvenues et assure une certaine stabilité.

La jeune femme a investi 3.000€ au total. " Durant la période du confinement, j'ai réduit mes dépenses car je ne suis quasiment pas sortie. Cette épargne, j'ai décidé de l'investir en bourse pour tenter de la faire fructifier de la meilleure des manières ", souligne Estelle.


410 000 nouveaux investisseurs en 2020

Pour elle, cet investissement est profitable jusqu'à présent. Sur l'année 2020, 410.000 nouveaux investisseurs ont placé leur pécule en bourse en espérant générer des plus-values à plus ou moins long terme. Un quart de ses nouveaux venus dans le monde la finance avait moins de 35 ans.

Ainsi, pour certains de ces jeunes, acheter des actions est marqué par une dimension ludique. D'autant plus que différentes applications mobiles ont été développées sur ce marché. La particularité de ces applications est qu'elles sont vraiment très simples d'utilisation. En quelques minutes, on peut s'y inscrire et miser ses économies. Ces plateformes s'inscrivent dans le sillage des banques en ligne ou des neo-banques qui connaissent un engouement impressionnant auprès des plus jeunes. Les jeunes ont tendance à délaisser les établissements bancaires classiques.

Les craintes de l'Autorité des marchés financiers

L'Autorité des marchés financiers, le gendarme du secteur boursier, lance un message de prudence et de retenue. " Il est essentiel de dépasser cet aspect ludique, ça facilite l'accès mais il y a des risques, des stratégies ", détaille Claire Castanet, responsable des relations avec les épargnants, à l'occasion d'une enquête diffusée sur France 2. Le vrai risque est que certains adolescents se mettent à boursicoter en ligne.

D'autant plus que la bourse permet de gagner de l'argent mais peut aussi entraîner des pertes. Les récentes fluctuations des cryptomonnaies ont pu le monter ces dernières semaines. En effet, les déclarations d'Elon Musk, en mai dernier, ont fait plonger le cours du Bitcoin, avant un petit rebond.

Ces derniers mois, l'AMF a publié de nombreux documents pour signaler cette tendance au rajeunissement des investisseurs boursiers. " Les nouveaux clients ont entre 10 et 15 ans de moins que les investisseurs habituels sur actions françaises. Ils ont investi des montants plus réduits que les investisseurs habituels ", explique un rapport de l'AMF publié en avril 2020.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles