Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Relation Client
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Le carve-out, une solution à étudier

Publié par le | Mis à jour le

Dans les projets d’outsourcing, le carve-out, ou reprise d’activité, s’avère parfois un choix judicieux. En confiant son service client à un partenaire, l’entreprise peut ainsi se recentrer sur son cœur de métier et gagner en efficacité.

  • Imprimer

Il est des cas où l’outsourcing peut prendre la forme d’un carve-out, c’est-à-dire le transfert du service client vers un partenaire spécialisé et expert de la Relation Client. Avec 24 opérations de carve-out réalisées dans le monde entier, Comdata s’est forgé une solide expérience en la matière. « Nous sommes leader sur ce type d’opérations en France, avec 5 projets concernant 1 500 personnes », souligne Frédéric Donati, Directeur général de Comdata France.

À chaque projet engagé, ce n’est pas simplement la reprise d’un service qui est en jeu. « C’est une démarche de coconstruction, sur la base de laquelle nous bâtissons un contrat de progrès, qui requiert d’établir très en amont une relation de confiance basée notamment sur la transparence et la similitude des cultures d’entreprises », insiste Frédéric Donati.

 

Quels bénéfices ?

Comdata reprend les équipes, les actifs et les activités du périmètre concerné dans le cadre d’un partenariat sur le long terme. Un des bénéfices directs est la possibilité pour l’entreprise de se recentrer et de consacrer plus de ressources à son cœur de métier.

“Ce type d’opérations accélère la transformation digitale de nos clients et améliore la qualité de leur service, grâce à nos outils et technologies de pointe, tout en réduisant le coût des opérations”, précise Frédéric Donati.

Comdata a noué ce type de partenariat avec de grandes marques françaises, comme Yves Rocher ou la Fnac, avec une amélioration significative des coûts et de la satisfaction client !

Dans certains contextes de transformation d’entreprises, le carve-out du service client est donc une option à envisager sérieusement.