Mon compte Devenir membre Newsletters

Offshore Developpement crée un label de qualité pour les centres d'appels à l'étranger

Publié le par

La société fondée par Nicolas Goldstein a défini quinze critères pour décrocher le label. Son obtention devrait garantir aux donneurs d'ordre français la qualité de la prestation, et permettre aux centres de contacts offshore de décrocher plus facilement de nouveaux contrats.

Offshore Developpement crée un label de qualité pour les centres d'appels à l'étranger

« Avec la création d'un label de qualité, nous répondons à une demande des donneurs d’ordre, qui sont perdus dans la jungle des centres d’appels », explique Nicolas Goldstein, fondateur d'Offshore Developpement, portail B to B d’information et de mise en relation des donneurs d’ordre et prestataires de services en externalisation en France et à l’offshore. Sa société a défini, avec un donneur d’ordre et un expert des centres de contacts, quinze critères pour obtenir le label Offshore Developpement Center (ODC). Le service est facturé 500 euros HT par an. La société effectuera un contrôle des entreprises chaque année. Basé sur l’île Maurice, Datacall est le premier centre d’appels à obtenir le label ODC.

Les critères de sélection portent notamment sur les points suivants :
- les expertises réelles du prestataire ;
- les engagements contractuels tels que l'offre commerciale, la vente ;
- l'exécution de la prestation (préparation et mise en œuvre du service…) ;
- le respect des consignes ;
- la compétence du prestataire par une formation adaptée ;
- l'organisation de la prestation ;
- le contrôle interne de la prestation et la gestion de la satisfaction client.

« La moitié des centres d'appels offshore remplissent les critères, estime Nicolas Goldstein, mais certains prestataires croient être en capacité de travailler sur le marché français, et ce n'est pas toujours le cas. » Afin de les aider à obtenir le label ODC, Offshore Developpement leur propose un accompagnement pour mettre en place, par exemple, la spécialisation par expertises, les conditions de vente de la prestation, la ré-assurance de son savoir-faire, le logiciel CRM utilisé par leurs prospects ou la formation adéquate pour leurs employés. Le service est facturé à partir de 2 500 euros HT.

Nicolas Goldstein est convaincu que l’obtention de ce label de qualité permettra aux centres d'appels offshore de gagner plus facilement de nouveaux donneurs d’ordre français que par l’envoi de mass mailing vantant leurs prestations…