Mon compte Devenir membre Newsletters

Armatis acquiert Laser Contact

Publié le par

Financière Taoris, holding de la société Armatis, vient de procéder à l'acquisition de Laser Contact. Le rapprochement de ces deux entreprises positionne le groupe dans le top 3 des prestataires de la relation client en France.

Armatis acquiert Laser Contact

Dix ans après avoir racheté Convergys et le Fil Conducteur, Armatis reprend son développement par la croissance externe via l'acquisition de Laser Contact. "Cette opération, qui me semble impérative, répond au besoin d'augmenter la taille de notre entreprise pour assurer aux clients des prix de plus en plus attractifs. Comme la croissance organique est plus difficile sur un marché mature, dont les taux de croissance ont baissé, l'acquisition s'avérait la bonne solution pour grandir", explique Denis Akriche, fondateur et p-dg d'Armatis.

Pour l'instant, le groupe conserve l'identité des deux sociétés. De taille équivalente (près de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011), elles vont regrouper leurs fonctions support telles que la finance, les RH, les achats, la technologie et le juridique. "Pour la partie opérationnelle, en revanche, chaque société continuera de gérer ses propres activités : Laser Contact réalise 85 % d'appels entrants alors qu'Armatis pratique 50 % d'appels entrants et 50 % d'appels sortants, avec une expertise de télévente. Nous allons pouvoir capitaliser sur l'échange de best pratices entre les deux structures. Par ailleurs, nos portefeuilles de clients ne se superposent quasiment pas. La plupart de nos donneurs d'ordres sont différents, et lorsque nous avons des comptes en commun, les périmètres d'activités diffèrent", détaille Denis Akriche. De son côté, Yanick Prigent, directeur général de Laser Contact, intègre le directoire d'Armatis.

En parallèle à cette opération, de nouveaux investisseurs entrent au capital d'Armatis : Activa Capital (actionnaire majoritaire), Crédit Agricole Private Equity et la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations). Le CIC LBO Partners (actionnaire historique), restera également au capital.

Grâce à cette acquisition, le groupe devrait atteindre le top 3 des outsourceurs français : avec les deux entités, il totalise 200 millions d'euros de CA en 2011, plus de 6 500 salariés et près d'une quinzaine de sites. Absente à l'offshore, la société Armatis bénéficie désormais des implantations de Laser Contact à Tunis et à Varsovie. Denis Akriche ne cache d'ailleurs pas ses ambitions de croissance externe en dehors de l'Hexagone.