Mon compte Devenir membre Newsletters

Acticall s'implante au Brésil

Publié le par

Le groupe s'attaque au marché brésilien avec une offre globale : relation client, digital, conseil et formation. Son premier site à Sao Paulo, qui comprend près de 1 000 positions, devrait entrer en service en décembre prochain.

Acticall s'implante au Brésil

Acticall s'implante au Brésil

Acticall traverse l'Atlantique et s'implante à Sao Paulo. Le groupe, présent en France, et au Maroc pour son activité offshore, vient d'y installer un site de 1 000 positions. L'équipe commerciale, déjà en place depuis six mois, est en cours de négociation et devrait démarrer la production en décembre. Pour superviser l'activité, Rinaldo Guazzelli, ancien directeur général de Sitel en Amérique du Sud, prend la tête d'Acticall Brésil.

" Cette stratégie répond à un besoin de diversification. Nous avions déjà entamé cette réflexion depuis 2010, au moment où le contexte économique devenait difficile, explique Laurent Uberti, président d'Acticall. En parallèle de notre coeur de métier qu'est l'activité en centre de contacts, nous avons décidé de nous diversifier de deux façons. D'une part, nous avons développé de nouvelles expertises : la formation avec la création de Learning CRM, les études via la joint-venture avec le groupe d'études Future Thinking, et enfin le digital avec notre agence de conseil TheSocialClient - au travers de laquelle nous avons signé une dizaine de contrats avec SFR, Lacoste, Disney, Numericable, Canal +, etc. D'autre part, nous souhaitions miser sur une diversification géographique ailleurs qu'en France et au Maroc. Nous avons choisi le Brésil, car ce pays, en plein développement dans le domaine de la relation client, s'intéresse déjà fortement au digital. "

Au Brésil, le premier outsourceur est Contax. Ce groupe local génère un milliard de dollars de chiffre d'affaires. Il fait partie des cinq premiers outsourceurs mondiaux. " Sur le marché brésilien, les volumes sont beaucoup plus importants. Le plus gros site de Contax comporte 8 000 positions. Pour notre part, nous envisageons de créer 5 000 postes d'ici à trois ans, souligne Laurent Uberti. Nous avons des ambitions assez fortes pour ce marché, car nous voulons, dès le départ, proposer une offre complète de nos activités. C'est ce qui nous différencie des concurrents américains. "

Ce développement au Brésil, qui s'est fait sous l'impulsion du groupe Mulliez, détenteur de 45 % du capital d'Acticall, ne devrait pas s'arrêter là. L'outsourceur commence à s'intéresser à la Chine.