Mon compte Devenir membre Newsletters

"Nous rejoignons les dix premiers outsourceurs du marché français"

Publié le par

Depuis décembre 2011, Intelcia Group est présent sur le marché français de l'outsourcing grâce à l'acquisition de Phone Marketing. Pour son p-dg, Karim Bernoussi, cette opération lui confère une place de challenger dans le top dix des outsourceurs francophones.

'Nous rejoignons les dix premiers outsourceurs du marché français'

Pouvez vous nous présenter votre entreprise?

En 2006, suite au rachat de 60% des parts de Transcom au Maroc (200 positions, 5 millions de CA et trois clients), j’ai créé la marque Intelcia. A cette occasion, nous avons ouvert un second site au Maroc. De 2006 à 2008, nous avons connu une période difficile, pendant laquelle l’offshore avait une mauvaise image. En outre, nous avons souffert du départ de notre client Télé2, qui représentait 60% de notre chiffre d’affaires. Ensuite, nous avons restructuré l’entreprise qui s’est repositionnée sur des métiers à plus forte valeur ajoutée, mais aussi sur des missions BtoB pour nous différencier sur le marché. L’année 2010 s’est révélée marquante pour le groupe. Nous avons procédé au rachat d’Eurocall et avons fait entrer le fonds d’investissement CapMezzanine (CDG Capital Private Equity) dans notre capital. Fin 2010 , nous avions donc doublé nos effectifs, en passant de 500 à 1 000 salariés. Nous avions aussi gagné SFR comme client. A ce moment-là, Intelcia est alors devenu le premier outsourceur marocain.
En 2011, nous avons unifié l’organisation, intégré les équipes d’Eurocall et procédé au rachat de Phone Marketing en décembre. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 54,5 millions d’euros. Pour 2012, nous visons les 63 millions d’euros.

Pourquoi avoir choisi Phone Marketing ?

Trois raisons expliquent ce choix. Premièrement, nous souhaitions acquérir une indépendance économique via une opération de croissance externe, car notre plus grand client, SFR, représentait, à lui seul, 40% de notre chiffre d’affaires. De son côté, Phone Marketing rencontrait la même problématique avec son client Orange qui totalisait 30% de son chiffre d’affaires.
Deuxièmement, pour concurrencer les acteurs du marché français, nous devions nous mettre au même niveau, proposer une offre inshore, et ne pas nous cantonner uniquement à l’offshore. D’ailleurs, certains de nos clients nous demandaient d’être présents en France. A l’inverse, Phone Marketing ne possédait pas de sites à l’offshore.
Enfin, nous souhaitions bénéficier d’une certaine notoriété pour être consultés lors des appels d’offres de grands comptes. Grâce à cette acquisition, Intelcia Group fait désormais figure de challenger dans le top dix des outsourceurs francophones.

Quels sont vos objectifs pour 2012 ? Les enjeux d’Intelcia?

Nous envisageons de nous confronter aux grands outsourceurs francophones grâce à notre gamme d’activités très complète : support technique, service client, études et enquêtes, VPC, télémarketing, insourcing et forces commerciales. Nous pourrons également apporter une offre complémentaire offshore-inshore à l’ensemble de nos clients. Pour cela, nous nous appuyons sur notre expertise BtoB, qui nous permet d’apporter une proposition de valeur. Enfin, nous pouvons miser sur l’ensemble des équipes d’Intelcia et de Phone Marketing pour partager les bonnes pratiques entre la France et le Maroc.
Cette année, nous prévoyons de consolider nos ressources, car l’entreprise a beaucoup évolué ces dernières années : elle est passée de 500 à 2 500 collaborateurs, sachant que nous devrions être plus de 3 000 fin 2012. Nous devons également renforcer nos équipes de management pour accompagner la croissance du groupe et asseoir notre portefeuille de clients. Ce challenge nous excite, et nous guettons les nouvelles opportunités susceptibles de se présenter. Le plus dur est à venir et il ne nous reste plus qu’à transformer l’essai.

Points-clés :
Coût de l’acquisition de Phone Marketing : 15 millions d’euros
Les clients d’Intelcia : SFR, Numericable, Inwi, Groupon, CSA, Médiamétrie, Ipsos, Verbaudet, Orange, Canal +, Google, Completel, Microsoft, Lexmark, Cisco, etc.
Nombre de collaborateurs : 2 500
Nombre de sites : deux au Maroc (Casablanca) et cinq en France (Levallois, Dreux, Orléans, Lyon et Marseille)
Chiffre d’affaires 2011 : 54,5 millions d’euros