Mon compte Devenir membre Newsletters
}

Le label MERCI promeut la relation client "Made in France"

Publié le par

Jean Reignier, président de Comearth, lance le label MERCI (Mouvement des Entreprises pour la Relation Client Inshore). Son objectif : promouvoir les entreprises qui choisissent de réaliser leurs activités en centre de contacts à l'inshore.

Le label MERCI promeut la relation client 'Made in France'

Jean Reignier profite de la vague "Made in France" médiatisée par le ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, pour lancer le label MERCI (Mouvement des Entreprises pour la Relation Client Inshore). Cela fait plus d'un an que le président de Comearth, prestataire de la relation client, a déposé le nom et le logo auprès de l'INPI. Cette initiative, qui à l'évidence, fera grincer quelques dents, a pour but de valoriser les entreprises qui ont fait le choix de traiter leur relation client à l'inshore.

"En tant que chef d'entreprise dans la relation client, j'ai toujours été sensible à la création et au maintien des emplois en France. Je considère que le choix économiquement attractif de l'offshore se caractérise in fine par des coûts cachés : problème d'image, DMT plus importante que prévue, etc.", souligne Jean Reignier.

Pour obtenir le label MERCI, les entreprises (ayant des centres internes ou externes) et les outsourceurs devront signer une charte d'engagements et souscrire à une cotisation annuelle pour apposer le logo sur leurs supports de communication. "Le but n'est pas de stigmatiser l'offshore mais de faire preuve de transparence auprès des prospects et clients. Certaines sociétés, qui donnent un autre nom à leurs filiales à l'offshore, abusent d'une certaine ambiguïté", explique l'initiateur de la démarche.

Pour l'heure, l'initiative est encore à l'état de projet. Le label nécessite le soutien d'entreprises ambassadrices et de partenaires, tiers de confiance, pour attribuer la certification. A terme, Jean Reignier envisage de créer une association Loi 1901 à but non lucratif. Avant de mettre en place le label d'ici décembre 2013, il lance un appel aux soutiens sur le site Merci-france.org.