Mon compte Devenir membre Newsletters

Les entreprises ne doivent pas tarder à adopter la Business Intelligence

Publié le par

Selon Teradata Corporation, via une étude IDC, la prise de décision en entreprise à l'échelle mondiale traverse une étape décisive, car la Business Intelligence (BI) est devenue un élément important pour différencier les entreprises leaders du marché et les autres.

Une nouvelle étude mondiale, parrainée par Teradata et menée par IDC sur la prise de décision, révèle que l’écart entre ceux qui utilisent ou non des solutions de BI se creuse, que les prises de décision et la BI se déploient à partir des décideurs vers les opérationnels et au-delà. En outre, la dépendance aux solutions de BI augmente, un nombre croissant d’entreprises ne tolèrant plus les temps d’immobilisation, même brefs. Malgré tout, un tiers des décisions sont toujours prises de manière instinctive.
À une époque où les informations affluent de toutes parts et où la prise de décision doit être plus rapide que jamais, la BI se trouve à la croisée des chemins. D’un côté, on retrouve les leaders qui ont recours à la BI pour prendre des décisions stratégiques à grande échelle, mais aussi dans le cadre de leurs activités courantes. De l’autre côté, les moyennes entreprises se fient à leur instinct pour prendre d’importantes décisions et les responsables accusent un retard important par rapport aux leaders qui investissent dans la BI.
L’étude évalue l’écart qui existe entre les leaders du marché et les sociétés de taille moyenne au niveau de l’utilisation d’outils technologiques pour la prise de décisions. Parmi les leaders, 66 % estiment que leurs gestionnaires ont parfaitement compris la nécessité d’investir dans la BI, contre 15 % seulement dans les moyennes entreprises. Les grandes entreprises ont plus tendance à utiliser la BI en première ligne et à la recommander à leurs clients et fournisseurs. Un nombre croissant de leaders pensent qu’une panne de leur système de BI aurait un impact négatif “immédiat”. Les leaders auront plus tendance à considérer la BI comme une initiative commerciale prioritaire et à l’utiliser pour évaluer la rentabilité de leurs investissements.