Mon compte Devenir membre Newsletters

Jet Multimédia s'engage dans une démarche éco-responsable

Publié le par

L'infogéreur a défini trois piliers pour son action.

Souvent, l’activité des sociétés de services est polluante. En effet, par la nature même de leur activité informatique et leurs différents sites, les entreprises participent au réchauffement climatique. A l'échelle mondiale, l’informatique est responsable de 2 % des rejets de CO2 dans l’atmosphère. Jet Multimédia a la volonté de se mettre en conformité avec la loi, les normes et réglementations (NRE, DEEE, RoHS…), voire d’anticiper les préoccupations exprimées dans ce domaine par ses actionnaires, clients et collaborateurs. Ainsi, l’entreprise a défini les principes directeurs de son action en matière de développement durable en mettant en place un plan d’actions continu pour réduire ses déchets.
L'entreprise a donc désigné un interlocuteur privilégié chargé de suivre régulièrement le plan d’actions initiées au sein de Jet Multimédia
Le programme de développement durable se décline en trois piliers. D’abord, une exemplarité dans les comportements et pratiques en interne. La concrétisation de la démarche d'"éco-attitude" est portée par l'ensemble du personnel pour limiter la consommation d'énergie, la quantité de matières utilisées par l'entreprise, l'impact du transport et de la bureautique pour changer les comportements quotidiens. Illustrée par une campagne de communication interne par "13 gestes éco-responsables", des signatures e-mails officielles et un logo (évoquant l'éolienne), la démarche écologique est également relayée sur les supports institutionnels (site internet, brochure, etc.).
Le deuxième point concerne le positionnement de Jet Multiméda comme infogéreur éco-responsable. Il souhaite diminuer la pollution grâce à la mutualisation de ses infrastructures et applications. En outre, Jet Multimédia prend dorénavant en charge la collecte, le recyclage et la valorisation du matériel informatique, via son partenaire Valdelec.
L'entreprise met également en œuvre des datacenters “éco-énergétiques” proposant une réduction de la consommation d'énergie grâce à une conception appropriée de l’infrastructure physique et de l’architecture informatique et via la résolution des difficultés de refroidissement provoquées par le déploiement de serveurs de haute densité. Cette démarche est réalisée grâce au remplacement progressif d'anciens serveurs par des serveurs de nouvelle génération dotés de niveaux de consommation électrique moindres.
Enfin, le troisième pilier repose sur sa solution nativement "écologique" : la web conférence (Jet Hosted Conferencing) qui contribue aussi à la réduction des déplacements.

Mot clés :