Mon compte Devenir membre Newsletters

Baromètre La Poste CSA : la relation aux marques se dégrade

Publié le par

La Poste vient de publier la seconde édition du Baromètre sur la relation aux marques selon les consommateurs. L'étude s'est vue renforcée par de nouveaux thèmes (VAD et relation mobile) et de nouveaux secteurs d'activité.

S'appuyant sur une méthode "miroir" qui confronte les points de vue des individus et des annonceurs, les résultats de l'édition 2006 corroborent ceux de 2005. Pour huit consommateurs sur dix, une marque, c'est d'abord une entreprise qui engage sa responsabilité sur ses produits et ses services. Viennent ensuite les notions de "gage de qualité", de "rapport qualité/prix" et de "confiance". Cette année toutefois, en dehors du critère de responsabilité, toutes les fonctions, ou presque, attribuées aux marques par les consommateurs, sont en retrait. En effet, alors qu'en 2005, 76 % des consommateurs estimaient, par exemple, qu'une marque "donne confiance", ils ne sont plus que 71 % à le penser cette année. Même si les relations aux marques restent toujours investies en 2006, des attitudes de distanciation émergent. Les consommateurs sont, par exemple, moins nombreux à déclarer "essayer d'acheter les mêmes marques" (48 % en 2006, contre 58 % en 2005). Plus de la moitié des Français se dit même moins attachée aux marques qu'auparavant. On trouve également des signes d'érosion dans l'efficacité perçue des dispositifs de fidélisation. Les consommateurs ne sont plus que 44 % à "privilégier les marques qui récompensent la fidélité", alors qu'il s'agissait d'un point de vue majoritaire l'an dernier.