Mon compte Devenir membre Newsletters

« Le point de vente doit créer l'événement »

Publié le par

Pour Jeremy Dahan, président de Globe groupe, agence de retail et brand solutions, le point de vente influence fortement les décisions d'achat et crée une relation de proximité avec les clients. Pour preuve, les e-commerçants ouvrent boutique.

Jeremy Dahan, président de Globe groupe.

Jeremy Dahan, président de Globe groupe.

« Aujourd’hui, 76 %(1) des décisions d’achat se prennent sur le point de vente. Le magasin continue de jouer un rôle primordial dans le marketing relationnel. Pour preuve : d’ici à 2017, Pixmania.com prévoit d’ouvrir 100 magasins(2), et LDLC.com vise l’inauguration de 40 points de vente(3).
Si, depuis son apparition, l’e-commerce n’a eu de cesse de séduire, nous assistons depuis peu à un mouvement inverse. Les e-commerçants investissent de plus en plus dans des points de vente physiques pour se rapprocher de leur clientèle. En outre, 72 % des futurs acheteurs prennent en compte la communication sur le lieu de vente dans leur décision d’achat(4). Un quart des consommateurs considèrent que l’apport du digital dans le magasin rend le shopping plus agréable, et qu’il facilite leur décision d’achat pour un tiers d’entre eux.
L’avenir immédiat du point de vente passera par l’intégration de dispositifs digitaux et interactifs. Au-delà des innovations technologiques, le magasin doit créer l’événement pour surprendre positivement le consommateur. En la matière, la tendance est à la sophistication. En ce moment, par exemple, la bonbonnière Milka, installée dans les GMS, fait saliver les consommateurs. Cette PLV, véritable “shop in shop” (boutique dans la boutique), sert de vitrine aux dernières innovations de la marque. Des démonstratrices offrent aux clients un assortiment de petites bouchées de chocolat dans des sachets personnalisés, à savourer sur place ou à emporter. L’idée consiste à reproduire en magasin la communauté virtuelle, en invitant les fans Facebook de Milka à se rencontrer et à découvrir de nouveaux produits. C’est devenu le QG des gourmands, le pendant très réel des réseaux sociaux virtuels. »

(1) Source : Popaï.
(2) Source : Le Figaro.
(3) Source : JournalduNet.com.
(4) Source : Empathica Insight Survey 2011.