CallDesk veut transformer le service client grâce à l'intelligence artificielle

Publié par le - mis à jour à
Les locaux de CallDesk à Paris.
Les locaux de CallDesk à Paris.

Pour s'en donner les moyens, la plateforme d'agents virtuels intelligents pour les centres d'appels a levé 2,1 millions d'euros pour son tour de seed auprès de Point Nine Capital et EQT Ventures.

  • Imprimer

Fondé en 2016 par Vincent Gire et Aimé Dushimire, CallDesk propose des agents vocaux virtuels travaillant de paire avec les télé-opérateurs pour améliorer l'expérience client et réduire les coûts. Grâce à une technologie propriétaire exploitant les dernières avancées en intelligence artificielle, l'agent virtuel comprend les intentions de l'appelant et dialogue en langage naturel pour résoudre de manière autonome les tâches simples mais chronophages. Il est par exemple capable de prendre un rendez-vous, gérer une commande, comprendre des informations standards telles que le nom, le numéro de téléphone ou encore l'adresse, ou bien de rediriger l'appelant vers le bon interlocuteur.

Grâce au traitement de ces tâches répétitives par l'agent virtuel, les télé-opérateurs peuvent se concentrer sur les tâches complexes ou à plus forte valeur ajoutée.

Les agents virtuels sont disponibles grâce à une API et s'intègrent aux systèmes d'information des centres d'appels. La technologie de CallDesk est nativement multilingue et disponible pour les centres d'appels internes ou externalisés. La solution est aujourd'hui utilisée par de grandes entreprises telles que La Poste ou la MGEN en France.

Pour Vincent Gire cofondateur et CEO de CallDesk, cette levée de fonds va permettre de continuer le développement du produit, d'accélérer le développement commercial de l'entreprise et de renforcer l'équipe.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Techno & UX

Par La rédaction

L'essor fulgurant des technologies vocales bouleverse l'interface homme-machine. Pour répondre aux nouvelles attentes, les start-up rivalisent [...]