Mon compte Devenir membre Newsletters
}

La sécurité des données, un facteur décisif dans l'acte d'achat

Publié le par

La société Symantec, experte de la protection des informations, vient de publier le rapport " State of Privacy ". Cette étude montre l'intérêt grandissant des consommateurs pour la protection de leurs données.

La sécurité des données, un facteur décisif dans l'acte d'achat

Ce n'est un secret pour personne, les données privées le sont de moins en moins. A l'heure où les vols, les violations et les pertes de données personnelles se multiplient, les consommateurs semblent de plus en plus réticents à l'idée de les partager. Le rapport " State of Privacy " de Symantec confirme cette tendance et apporte de nouveaux éléments à ce sujet. Il semblerait notamment que la sécurité des données est devenue un élément fondamental pour les consommateurs.

Dans cette étude réalisée auprès de 7000 personnes à travers sept pays européens, on apprend notamment que 56% des Français s'inquiètent du fait que leurs données ne soient pas sécurisées. Un chiffre qui vient s'ajouter aux 88% de consommateurs qui considèrent la sûreté de leurs informations personnelles comme un élément décisif dans l'acte d'achat. Selon le rapport, ce critère devancerait même la qualité du produit ou service, et le service clients.

Les consommateurs en plein paradoxe

Le rapport " State of Privacy " met également en lumière un paradoxe. Malgré l'inquiétude grandissante des consommateurs au sujet de leurs données personnelles, cela n'empêche pas ces derniers de réaliser leurs achats en ligne. Selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), le shopping en ligne a connu, en 2014, une croissance de 11,5% par rapport à l'année 2013. L'étude met en avant une autre contradiction. Même si la crainte des Français est bien réelle, seulement un consommateur sur cinq prend le temps de lire les conditions d'utilisation de services en ligne.

Les consommateurs veulent du changement

Le constat est éloquent : 20% des Européens font confiance aux enseignes de distribution quand il s'agit de protéger leurs données. Une méfiance qui pourrait bien, selon Symantec, s'accentuer avec le temps. Le rapport souligne ainsi qu'un jeune (18-24 ans) sur deux a déjà utilisé de fausses informations pour protéger ses données personnelles. Le spécialiste de la protection des informations recommande aux entreprises d'utiliser la sécurité à leur avantage et d'en faire un argument concurrentiel.

L'étude met en avant un autre chiffre révélateur. 72% des consommateurs français souhaitent une meilleure protection de leurs informations mais ne savent pas à qui s'adresser. 37% d'entre eux considèrent néanmoins que cette problématique devrait être gérée par l'État, 36% par les entreprises et 27% par les utilisateurs eux-mêmes. La sécurité des données comme nouvel enjeu concurrentiel ? Symantec semble le penser.

Méthodologie :

Le rapport de Symantec sur les données privées "State of Privacy" intègre les détails d'une étude menée par le cabinet Edelman Berland sur la perception et les attitudes du grand public sur la protection de ses données personnelles. Réalisée auprès de 7000 personnes en Allemagne, au Danemark, en Espagne, en France, en Italie, au Royaume-Uni, et aux Pays Bas. Le cabinet d'études et évaluations spécialisé dans les problématiques d'image et de communication a mis en place un questionnaire en ligne.