Mon compte Devenir membre Newsletters

Les androïdes débarquent en magasin

Publié le par

Après l'opérateur mobile japonais Softbank, c'est au tour de Nescafé et de Lowe's de tester des robots en magasin. Et si le vendeur de demain était un robot ? Présentation de deux prototypes qui nous portent à le croire...

Les androïdes débarquent en magasin

Les robots arrivent dans notre quotidien, et plus particulièrement dans les magasins avec deux annonces récentes. En effet, Nestlé va équiper ses magasins Nescafé au Japon du robot Pepper, d'Aldebaran, pour lui faire vendre les machines à café de la marque. Il aura un véritable rôle de vendeur, comme le stipule Kohzoh Takaoka, président-directeur général de Nestlé Japan : " Pepper sera capable de décrire nos produits et services afin d'engager une conversation avec nos clients ". Le robot Pepper est mis en service depuis décembre 2014 chez Nescafé.

Autre annonce récente, celle du robot prototype de Lowe's, spécialiste de l'équipement de la maison et du bricolage, qui va intégrer le magasin de bricolage Orchard, à San Jose, en Californie. Ces robots ont été créés par l'Innovation Lab de Lowe's en collaboration avec la société de robotique de la Silicon Valley, Fellow Robots. Ce robot sait parler plusieurs langues, mettre en relation le client avec un expert par visioconférence et accompagner les clients dans leurs recherches de produits ou de renseignements. Il intègre également une fonctionnalité de reconnaissance d'image, qui s'active lorsqu'on lui montre la pièce qu'il faut changer. Quatre de ces robots vont être testés dans le magasin de San Jose.

L'avis de Nicolas Diacono, chef de projet de l'Échangeur by LaSer :

"À l'heure où les distributeurs repensent le rôle du vendeur, certaines enseignes vont beaucoup plus loin en l'éliminant de l'équation. Les robots en magasin commencent à devenir une réalité après avoir vu les premiers pas de cette tendance lors du NRF Retail's Big Show, en 2013, avec un prototype d'Intel ou le robot guide Furo. Qu'en est-il des consommateurs? Sont-ils prêts à interagir et à faire confiance à un robot ? Les premiers retours de ces expérimentations vont être primordiaux, pour le futur du robot, en magasin. Avant de remplacer un vendeur, l'usage de robots est une formidable opportunité, pour la distribution, d'offrir un service en continuité avec une expérience on line. Au-delà du "buzz", un robot de téléprésence comme le Beam, d'Awabot, met le client en contact (via la vidéo) avec un expert, même si celui-ci n'est pas en magasin. Le consommateur pourra même découvrir une nouvelle offre via un robot contrôlé à distance, en magasin, sans avoir à se déplacer. Dans ce cadre-là, le robot réhumanise la relation client numérique. Toutefois, ces robots font peur aux salariés de la distribution, qui voient en eux une menace pour leur emploi."

Méthodologie :

L'Observatoire E-Insight de l'Échangeur by LaSer identifie les points de rupture technologiques susceptibles de développer de nouveaux usages de la relation client. Il fournit une vision à 360° des tendances technologiques et leur application marketing. L'Échangeur propose aux entreprises des outils pour comprendre les usages de l'innovation.

Plus d'infos sur www.echangeur.fr

Mot clés :

L'Echangeur by Laser