Mon compte Devenir membre Newsletters

[Infographie] Les applis messaging, quel usage à travers le monde?

Publié le par

Si les applications de messagerie séduisent les professionnels de la relation client et du marketing, leur offre de service demeure à développer. Panorama des solutions les plus populaires.

[Infographie] Les applis messaging, quel usage à travers le monde?

Cliquez sur l'image ci-dessous pour démarrer l'infographie dynamique, puis utilisez les flèches pour dérouler l'information.


Si l'offre des applications de messagerie est large, elle demeure immature. Les entreprises disposent pour l'instant d'options limitées pour communiquer avec les internautes. Il s'agit cependant d'un canal prometteur à travers le monde, car la fréquence d'utilisation des applications de messagerie est élevée: les consommateurs chinois passent en moyenne 10 heures et 40 minutes par semaine sur WeChat. De même, 55% des utilisateurs ouvrent WeChat plus de dix fois par jour. Un score égalé par Kik, que les utilisateurs aux États-Unis honorent de dix visites quotidiennes. WhatsApp n'en est pas loin: ses utilisateurs au Royaume-Uni y reviennent en moyenne huit fois par jour.

Si plusieurs géants du Net placent les applications de messagerie au centre de leur stratégie de relation client, d'autres, à l'instar d'Amazon et Microsoft, misent davantage sur les agents virtuels intelligents pour engager de nouvelles conversations. Ainsi, Amazon a promu Echo, son agent à reconnaissance vocale, lors du Super Bowl, à grand renfort de spots publicitaires. Microsoft, pour sa part, a manqué l'opportunité de transformer Skype en une plateforme dédiée aux consommateurs, au-delà des communications vidéo en peer-to-peer. Apple choisit de développer ses services iMessage et Siri et les ouvre aux marques tierces. Google, enfin, tarde à imposer ses solutions de messaging. L'institut Forrester estime que la firme de Mountain View ne devrait pas parvenir à imposer sa nouvelle appli messaging Allo avant deux à trois ans.

Source: données extraites du rapport Forrester "The Future of messaging apps".