Vinci Park et PayByPhone déploient le paiement du stationnement via mobile

Publié par le - mis à jour à
Vinci Park et PayByPhone déploient le paiement du stationnement via mobile

En partenariat avec PayByPhone, Vinci Park développe un système de paiement mobile pour le stationnement dans Paris. Ce dernier permet de payer, prolonger ou raccourcir son stationnement à distance et de ne régler que la durée effectivement consommée.

  • Imprimer

Vinci Park et PayByPhone vont déployer un système de paiement du stationnement via mobile. Ce service permet aux automobilistes de gérer leur stationnement par mobile ou Internet. Ils pourront aussi payer, prolonger ou raccourcir leur stationnement à distance et ne régler que la durée consommée au quart d'heure près. La mise en place du service commencera au début du deuxième trimestre 2014, dans les arrondissements du centre de Paris (1er, 2e, 3e, 4e). Elle sera progressivement étendue aux autres arrondissements.

Pour régler son stationnement, l'utilisateur doit se connecter à PayByPhone, grâce à une application mobile dédiée, sur Internet ou via un appel téléphonique sur serveur vocal pour les téléphones mobiles standards. Il suffit alors d'indiquer la zone de stationnement, le véhicule concerné et la durée souhaitée. Si le temps de stationnement est plus court ou plus long que prévu, il peut en modifier la durée à distance en se connectant sur son compte. Inutile aussi de surveiller l'heure : une option " alerte SMS " lui indique la fin proche de son stationnement.

PayByPhone, déjà présent dans 30 villes de France sur 120 000 places de stationnement, apportera la dimension technologique et son savoir-faire en matière de paiement du stationnement par mobile. Vinci Park, qui gère 312 000 places de stationnement en France, prendra en charge la mise en oeuvre logistique de ce projet.

Afin d'accompagner la mise en place du système à Paris et la formation des équipes, le déploiement du nouveau service se déroulera progressivement en trois grandes phases. Le service concernera d'abord le stationnement des visiteurs dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements au début du deuxième trimestre 2014, puis sera élargi au stationnement résidentiel et aux professionnels pendant de ces arrondissements durant l'automne.

Après une période d'analyse et de retour d'expérience, le service sera élargi à l'ensemble des arrondissements parisiens. Fin 2015, les 155 000 places de stationnement disponibles sur la voirie parisienne devront être équipées du paiement par téléphone mobile.

Ce service de paiement a été initié en décembre 2009 à Issy-les-Moulineaux (92) puis déployé pour 50 000 places dans plus de 12 villes dont Boulogne-Billancourt, Antony, Cachan, Rueil-Malmaison, Bourg-la-Reine, Rambouillet, Asnières-sur-Seine et Neuilly-sur-Seine. 250 000 transactions y ont été comptabilisées et l'utilisation progresse avec une croissance de 15% par mois.

Claire Morel

Claire Morel

Rédactrice en chef adjointe

Rédactrice en chef adjointe pour Relation Client Magazine et Relationclientmag.fr, je traite de tous les sujets sur le secteur : stratégie de relation [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?
Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Par Cofidis

Decouvrez dans ce livre blanc comment faire du paiement un atout au service de la relation client Au dela de cet acte qui doit etre facile rapide [...]

Sur le même sujet

Les idées expérience client (21-25 mai)
Stratégies
Les idées expérience client (21-25 mai)

Les idées expérience client (21-25 mai)

Par La rédaction

La rédaction a sélectionné pour vous une sélection d'informations percutantes. Au menu cette semaine: Walmart cesse son service Scan&Go, [...]

Préserver le capital client au coeur de la tempête
Stratégies
Préserver le capital client au coeur de la tempête

Préserver le capital client au coeur de la tempête

Par Marie-Juliette Levin

Conserver son capital client en zone de turbulence s'impose face à l'augmentation des bad buzz et autres e-reputation malmenée. Comment anticiper [...]