#ParisRetailWeek: les temps forts des trois journées

Publié par le - mis à jour à
#ParisRetailWeek: les temps forts des trois journées

À l'issue de la Paris Retail Week, le point sur les chiffres, tendances et stratégies dévoilés par les marchands et les experts durant trois journées de conférences et d'ateliers.

  • Imprimer

En plénière d'ouverture, une table ronde animée par Martine Fuxa, rédactrice en chef d'E-Commerce Mag, consacrée aux 5 grandes tendances du smart phygital: du parcours d'achat au parcours de vie, l'ère de l'âge conversationnel, du customer care au healthy manufacturing, vers la monétisation des données et le nouveau discount branché. Y participent Catherine Bleeker (Oxybul Éveil et Jeux), Jean-Bernard Della chiesa (Etam) et Pierre-Marie Desbazeille (Monoprix).



Selon une étude menée par Havas Paris auprès d'un panel de consommateurs Français, Chinois et Américains, 57% des Français pensent que les assistants conversationnels vont rendre leur vie plus facile. De même, 63% estiment que l'assistant vocal pourrait très bien remplacer leur écran et leur clavier d'ordinateur.


Loïc de Saint-Andrieu (mobile evangelist de Google France) fait le point sur "comment réinventer la relation client, la communication multicanale et l'expérience produit". Selon Cyril Grira (Google France), en 2017, 58% des achats en boutique sont influencées par le on line, contre 13% en 2014.

Cécile Poujade, directrice associée de Saguez & Partners, fait le pint su rle parcours client: "Utile, sur le canal digital. Émotionnel et expérientiel sur le lieu physique." Elle prône la construction de parcours harmonieux, entre l'utile et l'expérientiel, d'un commerce multi-canalisé.

La dernière journée de conférences est consacrée en partie à la Chine, avec l'intervention de JD.com et Alibaba.

Pour Sébastien Badault, directeur général d'Alibaba France, le véritable new retail consiste à s'affranchir des canaux multiples et à se concentrer sur l'engagement avec les consommateurs. Ainsi, en magasin, des couloirs sont créés pour faire place aux clients mobinautes. Les marques de luxe doivent s'inspirer de la Chine pour renouveler leur expérience, affirme le dirigeant.

Laurent Habib, président fondateur de Babel et président de l'AACC, présente "le nouvel âge des marques: "Aujourd'hui, le digital et l'intelligence artificielle redistribuent les cartes et pourraient fragiliser nos marques et, à travers elles, notre économie. Quelles initiatives faut-il prendre pour enrayer cette tendance?". Pour survivre à l'ère digitale, les marque doivent travailler leur différenciation, leur proximité avec les consommateurs et l'expérience client en retail, résume l'expert.

Parmi les chiffres communiqués par la Mobile marketing Association: sur les 3 millions de catalogues distribués aux Français, 80% ne sont pas lus, 93% des consommateurs recherchent des informations sur les prix et les produits via leur mobile et 84% préfèrent aller faire leur shopping dans un magasin physique.

Pour la plénière de clôture, Catherine Barba (Club du Commerce Connecté) et un groupe d'invités présentent les innovations retail repérées des États-Unis à l'Asie. L'experte distingue les expériences "utiles" (rapidité, parcours sans couture, facilité d'achat) et "fidélisantes" (immersives, personnalisées, exclusives).


no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet