Cresus et Webhelp Payment Services s'engagent dans la prévention du surendettement

Publié par le - mis à jour à
Cresus et Webhelp Payment Services s'engagent dans la prévention du surendettement

Le groupe Webhelp s'engage aux côtés de la Chambre régionale du surendettement social pour lancer un nouveau service de recouvrement à destination des entreprises et d'éducation financière pour les particuliers.

  • Imprimer

En signant une convention de partenariat, Cresus, la Chambre régionale du surendettement social d'Alsace, et Webhelp Payment Services, dédié à la gestion des paiements, s'engagent dans la prévention et l'accompagnement des ménages en difficulté financière.

En effet, en 2017, 181123 dossiers de surendettement ont été déposés à la Banque de France (source: Consumer Payment Report 2017 - 6e Baromètre du pouvoir d'achat /Cofidis CSA). Malgré cette baisse de 6,79%, "la situation des Français reste fragile", indique Jean-Louis Kiehl, président de Crésus. Un tiers bouclent tout juste leur budget, près un tiers sont à découvert au moins une fois tous les trois mois.

Face à ces situations, les acteurs traditionnels du recouvrement ont encore une approche souvent standardisée de relance. Or, 80% des situations non régularisées concernent des clients en incapacité de régler. Aussi, comme l'annonce Anthony Piquet, directeur général collection services de Webhelp Payment Services, "l'ambition de ce partenariat est de transformer le recouvrement traditionnel par des mécanismes d'accompagnement innovants afin d'améliorer durablement la situation financière des ménages et la performance économique et sociale des entreprises."

Le partenariat est construit sur la réalisation de trois principaux objectifs. Tout d'abord, identifier les clients fragiles et prévenir le surendettement à travers la formation de plus de 200 conseillers Recouvrement Webhelp Payment Services par les équipes Cresus. En parallèle, accompagner les foyers français dans la gestion de leur budget avec le soutien et le déploiement de l'application BGV "Budget Grande Vitesse" en septembre. Enfin, construire un modèle vertueux pour les consommateurs et les créanciers en prenant en compte la situation des foyers à travers l'exploitation intelligente du big data, des nouvelles technologies (vidéo, intelligence artificielle, ...), des processus disruptifs et des conseillers formés.

Cet ensemble d'actions permettra ainsi aux créanciers de bénéficier d'une vraie politique de gestion des clients dits fragiles, d'une image de marque sociale valorisée, d'un coût à l'euro recouvré réduit et d'une durée de vie client prolongée.

no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Stratégies

Par Florence Desert, administratrice de l'AFRC et directrice culture client chez Air France

Alors que les entreprises repensent actuellement leur stratégie relationnelle, un des enjeux forts consiste à développer la culture client au [...]