Covéa propose un nouveau chatbot serviciel

Publié par le | Mis à jour le
Covéa propose un nouveau chatbot serviciel

Le groupe Covéa lance un chatbot à destination des clients et prospects de ses trois marques (MAAF, MMA et GMF). Ce service propose des messages de prévention et une pré-déclaration de sinistre si le client a été touché par une intempérie.

  • Imprimer

L'assureur Covéa choisit d'utiliser les réseaux sociaux comme plateformes de prévention via son nouveau chatbot, présent sur les comptes Twitter des marques du groupe @MAAFAssurance, @MMAssurances et @GMF_assurances. Le service a pour vocation d'informer sociétaires et non-sociétaires en amont, pendant et après les épisodes d'intempéries. Le chatbot couvre la France et les DOM-TOM.

Concrètement, le socionaute s'inscrit à un service pour recevoir les messages météo en mode privé et notifiés sur les départements qu'il a choisis. En cas d'imminence d'une intempérie (tempête, inondation, orage, grêle, canicule), il reçoit un message d'alerte et de prévention personnalisé selon le type d'épisode climatique. Si la personne inscrite souhaite davantage d'informations et des conseils de prévention, elle est redirigée vers les sites des marques. Elle peut si elle le souhaite partager les messages avec sa communauté de followers.

Suite à une intempérie, un message est envoyé au socionaute client d'une des trois marques afin de savoir si celui-ci a subi des dommages et lui conseiller de réaliser une prédéclaration de sinistre. Lors de toutes les étapes de la conversation, l'utilisateur peut choisir de contacter le service client de la marque.

Covéa a choisi Like a Bot, start-up lyonnaise, spécialisée dans la création et le développement d'agents conversationnels multicanaux (Twitter DM, Facebook Messenger, Skype, Slack...) pour l'accompagner dans le développement de l'outil.


no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet