Infographie RGPD: zoom sur le consentement préalable

Publié par le

Le Règlement européen sur la protection des données personnelles, voté en 2016 et qui entrera en application en mai 2018 (comprendre: les sanctions pourront tomber), encadre plus strictement le traitement des données au sein des entreprises. Focus sur la question du consentement préalable.

  • Imprimer

En matière de prospection commerciale, l'e-mailing reste un outil incontournable. Or, l'entrée en application du RGPD d'ici mai 2018 change les règles en la matière. Dans cette infographie, Sarbacane Software, société spécialisée dans les solutions e-mailing, s'intéresse à l'impact d'un aspect précis du RGPD sur la génération de leads: le consentement préalable.

Fin du consentement "tacite"

Le Règlement européen précise en effet que "le consentement devrait être donné par un acte positif clair par lequel la personne concernée manifeste de façon libre, spécifique, éclairée et univoque son accord au traitement des données à caractère personnel la concernant, par exemple au moyen d'une déclaration écrite, y compris par voie électronique, ou d'une déclaration orale." (Raison 32 EU RGPD). Et l'article 7 du RGPD détaille les conditions applicables à ce consentement: le consentement doit être donné librement, et peut être retiré à tout moment. D'où une modification des deux tunnels de génération de leads massivement utilisés par les entreprises: la création de compte et l'inscription à la newsletter. Fini les pratiques d'opt-out, le double opt-in est désormais la règle! (voir l'article "10 conseils pour réussir ses e-mailings dans le respect du RGPD")

Vos e-mailings sont-ils conformes à cette exigence? Vous avez jusqu'au 25 mai 2018 pour vous en assurer (et passer en revue l'ensemble de vos traitements de données personnelles)!



La rédaction vous recommande

Sur le même sujet