L'homme est une shoppeuse comme une autre

Publié par le
The Kooples
The Kooples

Et le couple ?

Cette seconde édition s'est également penchée sur le rapport des femmes avec le shopping de leurs hommes. Soit le shopping assisté, piloté ou délégué lit-on parfois. "Le shopping masculin est ambivalent et paradoxal " poursuit Rémy Oudghiri "si d'un côté ils souhaitent contrôler leurs achats et vivre une forme d'indépendance, ils se révèlent aussi incapables de choisir seuls la plupart du temps. Excepté pour les jeux vidéos ou les articles de sport. C'est une opportunité pour les acteurs du commerce." 58% des hommes par exemple désirent avoir l'avis de leur partenaire (67% pour l'inverse).

Contre toute attente, le shopping n'est une source de dispute que pour 7% des couples. Entre vingt et trente ans, les jeunes couples adorent cette activité et la pratiquent ensemble ...Cela se gâte très sérieusement entre 40 et 50 ans. Mais tout est en réalité une affaire de temps. Le curseur est fixé à une heure environ. En effet, 59% des hommes et 37% des femmes disent que tout va bien si le shopping n'excède une heure. Après, tout s'inverse. Les femmes y prennent encore du plaisir après 3 heures contre 6% seulement des hommes...

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet