Mon compte Devenir membre Newsletters

Aux États-Unis, le catalogue reprend des couleurs

Publié le par

Le nombre de catalogues marchands est en hausse sur le marché américain, une tendance soutenue notamment par les marques mode et maison. Les détaillants mettent à l'accent sur un contenu plus éditorial et définissent une stratégie de fidélisation plus sophistiquée.

Aux États-Unis, le catalogue reprend des couleurs

Alors que les achats en ligne requièrent un peu plus d'effort qu'un simple clic, le catalogue de vente par correspondance semble connaître une timide mais notable reprise sur le marché américain. En 2013, le nombre de catalogues envoyés a atteint 11,9 milliards d'exemplaires selon la DMA (Direct Marketing Association), soit une progression de 1% par rapport à 2012. Certes, le chiffre reste inférieur au dernier pic de 2007, avec près de 20 milliards d'exemplaires expédiés. Toutefois, il témoigne d'une nouvelle tendance, notamment dans le secteur de l'habillement et de la maison.

Pour la chaîne JCPenney - équivalent américain du BHV - la nouvelle formule de son catalogue prévu pour mars prochain intègrera davantage de contenu éditorial. Son but ? Renforcer sa stratégie de fidélisation. Pour l'analyste Bruce Cohen chez Kurt Salmon, JCPenney fait preuve d'audace en prenant le parti des consommateurs dans un processus d'achats moins frénétiques que celui proposés sur le Web. Même discours chez Anthropologie qui met l'accent sur le contenu à valeur ajoutée dans l'édition de ses catalogues. "Bien évidemment, nous souhaitons à travers ce support engranger davantage de revenus, mais aussi, nous essayons d'inspirer nos clientes", explique Suzy Korb, directrice marketing de l'enseigne. Selon la DMA, environ 90 millions d'Américains, dont 60 % de femmes, réalisent leurs achats par correspondance. Et d'après l'association américaine des VPCistes, les consommateurs qui commandent par catalogue dépensent en moyenne 850 dollars par an.

Source : New York Times