Mon compte Devenir membre Newsletters

L"énervée" s'amuse avec les services clients

Publié le par

Pourquoi n'y a-t-il pas plus de cerises dans les salades de fruits St Mamet ? Est-il normal de se casser un ongle en ouvrant une pistache ? Autant de questions farfelues et insensées, adressées à de grandes marques françaises par "l'énervée", depuis maintenant 8 mois.

L'énervée' s'amuse avec les services clients

Titiller le service après-vente d'une marque de la grande distribution est devenu aujourd'hui le passe-temps favori de certains consommateurs. Parmi eux, des noms reviennent plus que d'autres, comme celui de "l'énervée", par exemple, une personnalité désormais bien connue de beaucoup de services clients, et qui n'a de cesse divertir les internautes.

Mais qui se cache derrière cette " énervée " ?

Ils ont 26 ans et sont à l'origine du blog de " L'énervée ", créé il y a un peu plus de 8 mois. Steve David, développeur web, et Enora Marcoux, psychologue, n'ont pas pour ambition de passer un message particulier à leurs internautes. Ce qu'ils souhaitent avant tout, c'est faire rire au maximum leurs lecteurs, les divertir :"Nous avons voulu étendre le concept, et au lieu de faire rire simplement les employés du service consommateur concerné, nous nous sommes dits qu'il était mieux de faire rire le grand public", explique Steve David. De la simple interrogation, au sermon véritable, certaines grandes marques en prennent pour leur grade.

Des milliers de visites mensuelles

Avec plusieurs milliers de visites par mois, le blog est en bonne voie et poursuit peu à peu sa route, à raison d'un envoi de courrier par semaine à différents services clients. Ces courriers sont à la fois incisifs et bourrés d'humour, et disent souvent tout haut ce que le monde pense tout bas.

Qui n'a jamais été agacé par certaines pistaches presque entièrement fermées et impossibles à ouvrir ? C'est contre cela, par exemple, que l'énervée s'insurge :" Je vous prierai donc de décortiquer vous-même vos pistaches et de prendre le risque de gâcher votre propre manucure. (...) Je vous demande également de me faire parvenir le remboursement des 11,26% des pistaches qui sont impossibles à ouvrir (ce pourcentage aura été calculé par mes soins après avoir compté le nombre de pistaches de votre produit) ".

En parcourant les pages du blog, on trouve également ce courrier envoyé à la marque Jacquet. Ses tranches de pain de mie, soit disant spécialement conçues pour le petit-déjeuner, restent bien trop larges pour pouvoir être trempées dans une tasse de café lambda. La marque répond ici avec humour en fournissant les dimensions exactes de la tranche de pain en question, afin que l'énervée puisse se procurer un mug adapté à la taille du pain de mie.

Les réactions des marques sont diverses

Jusqu'à présent, sur les 27 courriers envoyés, l'énervée a reçu 16 réponses. Parmi elles, on trouve "les consciencieux", ceux qui ne veulent pas faire de vague et qui défendent bec et ongles leur marque. Ces derniers usent des meilleurs stratégies marketing possibles en proposant, par exemple, des bons d'achat divers : " La dégustation de nos produits doit être un plaisir et par conséquent, nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour le désagrément occasionné. Afin de conserver la confiance que vous portez à la qualité de nos produits, nous vous adressons des échantillons pour vous permettre d'en redécouvrir la saveur. Nous vous en souhaitons bonne réception ".

Et puis, il y a les autres, ceux qui ont tout compris et qui divertissent grandement les internautes, avec des petites phrases amusantes et souvent bien trouvées. A titre d'exemple, à la question : " Comment est-il possible de différencier les tics des tacs dans vos boîtes de Tic-Tac ? " , on peut relever la réponse incroyable du service clients de Tic-Tac à l'énervée : " Vous n'êtes pas sans savoir que la fin des années 60 correspond à une période assez chaude, pour ne pas dire complètement toc toc ; c'est dans ce contexte que Tic a déclaré sa flamme à Tac, dans une boîte à l'ambiance torride. Ils ne se sont plus quittés depuis, partageant l'amour du fun et du goût pour le plus grand plaisir de vos papilles, dans une combustion de fraîcheur et de douceur, ne suivant que leur devise : " fraîchement tic, complètement tac ".

Retrouvez d'autres perturbateurs similaires sur relationclientmag.fr :

- Gilbert Coqalane
- Scarlett M, la reine des réclamations