Mon compte Devenir membre Newsletters

[Salon Big Data 2016] Groupe Seb : la recette connectée, ingrédient clé du parcours client

Publié le par

Le groupe SEB analyse les données des consommateurs afin de proposer des contenus personnalisés sur les objets connectés de son écosystème. Explications, à l'occasion du salon Big Data 2016.

[Salon Big Data 2016] Groupe Seb : la recette connectée, ingrédient clé du parcours client

© Moulinex

Qu'ont en commun la "super-cocotte", la première Cocotte Minute lancée par le groupe SEB, en 1953, et l'un des derniers-nés du leader mondial du petit équipement domestique, le multicuiseur intelligent Cookeo ? La recette du succès se glisse... dans les recettes. "Dans les années cinquante, nous avons associé au produit le célèbre livre de recettes de Françoise Bernard, explique Nicolas Valance, pilote du projet d'innovation Open Food System du Groupe Seb, à l'occasion du Salon Big Data, les 7 et 8 mars, qui met le prédictif à l'honneur. Avec Cookeo, les recettes sont dorénavant embarquées sur le produit." Et de poursuivre : "La recette est une clé de la réussite, car celle-ci se retrouve au coeur du parcours client."

Le groupe SEB ne s'y est pas trompé et travaille sur la prochaine génération de contenus, au sein de ses objets connectés. Aujourd'hui limitée à 300, la quantité de recettes accessibles devrait ainsi augmenter. Mais, le véritable enjeu pour l'entreprise - qui sort 7 nouveaux produits dans le monde, chaque seconde - est le suivant : proposer des contenus et des services cross-canaux personnalisés, en fonction des habitudes d'alimentation du foyer ou de ses préférences culinaires, par exemple.

Contenu et data, dans la cocotte de SEB

Comment ? Via le projet de recherche Open Food System, lancé en 2013 par le groupe, en collaboration avec de grandes écoles, des pôles de compétitivité, des laboratoires et des start-up, qui permet de tester de nombreux objets et services connectés. Avec le consortium de recherches, qui prend fin en juin 2016, le groupe poursuit trois objectifs : la construction d'un format de recettes intelligentes pour permettre à l'écosystème de s'interconnecter - et réaliser les recettes sur tous les appareils SEB - ; le développement de services avancés, ainsi que des progrès sur le matériel, à l'instar de capteurs d'odeurs."

"Nous structurons les contenus ayant trait à l'alimentation - ticket de caisse, commentaires, précise Nicolas Valance. L'enjeu est de mieux comprendre les utilisateurs (leurs contraintes nutritionnelles, l'évolution des goûts, notamment) et de faire comprendre à un système informatique quel est le goût d'une recette."