Mon compte Devenir membre Newsletters

[Exclu] Moins de 50 % des Français convaincus par l'intelligence artificielle

Publié le par

L'intelligence artificielle (IA) se démocratise : si près de 85 % des Français interagissent avec des systèmes d'intelligence artificielle, les deux-tiers ne le savent pas, révèle une étude menée par Pegasystems.

[Exclu] Moins de 50 % des Français convaincus par l'intelligence artificielle

"Nous observons un raz-de-marée du sujet de l'intelligence artificielle sur le marché depuis 6 à 8 mois", explique Georges Anidjar, directeur Europe de l'Ouest de Pegasystems, éditeur de gestion de la relation client, en rappelant : "Pegasystems a fait de l'IA avant la mode. Depuis près de 10 ans, nous intégrons des modèles analytics et prédictifs à nos solutions."

2/3 des Français ne savent pas qu'ils sont en contact avec de l'IA

L'éditeur, voyant se multiplier les possibilités d'interactions des individus avec des outils d'intelligence artificielle, a donc mené une étude pour comprendre comment les Français - mais aussi les Allemands, les Australiens, les Américains, les Anglais et les Néerlandais - dialoguent avec les machines. Le résultat est paradoxal : si près de 85 % des Français interagissent avec des systèmes d'intelligence artificielle, les deux-tiers n'en ont pas conscience.

En détail, les réactions face à l'intelligence artificielle diffèrent en fonction des âges. Ainsi, 51 % des 18-24 ans déclarent avoir déjà interagi avec des technologies d'IA, notamment via Siri (53 %), encore, via les recommandations d'articles Facebook (36 %). A contrario, 41 % des plus de 55 ans déclarent ne jamais avoir été en contact avec des technologies d'IA. Autre différence : plus de la moitié des 18-34 ans participants à l'étude sont plus enclins à dire la vérité à un chatbot qu'à une personne humaine, contre seulement 24 % des 55 ans et plus. D'ailleurs, 88 % des Français souhaitent être avertis si elles dialoguent avec un assistant virtuel - et 79 % des interrogées préfèrent un contact humain.

L'IA au service de la relation client

Autre conclusion : 44 % des personnes interrogées considèrent que l'intelligence artificielle peut améliorer la relation client. Et, notamment, qu'ils sont davantage enclins à utiliser cette technologie si cela leur permet de gagner du temps ou de l'argent (71 %). La personnalisation des offres ou des produits, découlant de l'IA, est aussi remarquée par les individus : un tiers des sondés apprécient ainsi qu'un revendeur en ligne l'IA pour fournir des recommandations sur les articles qu'ils peuvent envisager d'acheter (livres, vêtements, etc.).

"L'adoption de l'intelligence artificielle par les individus n'est pas encore très importante, mais celle-ci va croître", promet Georges Anidjar.

Méthodologie : Étude mondiale réalisée entre le 8 et le 14 décembre 2016, dans 6 pays. En France, un millier de personnes ont été interrogées.