Mon compte Devenir membre Newsletters

Webper4mance se positionne sur l'Internet assistance

Publié le par

L'outsourcer français parie sur le développement des demandes de prise en charge de la relation client via le Web pour lancer ses prestations auprès de sociétés internationales. Et justifie son implantation en Belgique par le multilinguisme local.


Webper4mance, société de droit français créée en octobre 2000, a choisi la ville de Liège en Belgique pour le démarrage de son activité. Opérationnelle depuis la fin de l'année, l'entreprise tient à se positionner en force sur l'Internet assistance. Partant du constat que de nombreux sites commerciaux connaissent des difficultés dans la gestion de leurs mails ou encore dans la vente de leurs produits en ligne, Webper4mance s'immisce sur cette niche de la relation client à distance. Un créneau qui tend à devenir un véritable marché. « Notre ambition est de devenir une référence dans l'Internet assistance. Dans la téléphonie classique, il n'y avait plus de place », remarque Denis Guittet, P-dg de Webper4mance. Une analyse qui n'empêchera pas le nouvel acteur de proposer des prestations classiques comme les campagnes de télémarketing ou la qualification de fichiers. Equipée de la solution Mariage de Com6, la plate-forme compte réaliser 3 millions de francs de chiffre d'affaires pour son premier exercice. D'ici 2003, l'outsourcer prévoit 25 MF de chiffre avec 1 000 positions de travail. Pour le moment, l'activité se limite à une dizaine de personnes pour trois clients (Season 5, Com6 et un client dans le giron de Procter & Gamble). Sur un marché où l'ancienneté donne toutes les chances de réussite, Webper4mance compte se démarquer par la mise en place de tarifs forfaitaires. Le traitement d'un nombre déterminé de mails donnant lieu à l'établissement d'un tarif unique. Le nouvel acteur fait également de son implantation belge un argument différenciateur. Le bassin d'emploi de la région wallonne lui permettant d'augurer le recrutement de collaborateurs aux compétences multilingues (anglais, allemand, espagnol, français, italien et néerlandais). Même si son installation répond à des considérations beaucoup plus matérielles. La Wallonie se montre en effet plus que généreuse en participant, d'une part à hauteur de 20 % aux investissements matériels et, d'autre part au recrutement. Un bien pour un mal ; la Wallonie comptabilisant jusqu'à 16 % de chômeurs.