Mon compte Devenir membre Newsletters

Web Sup : critères souples pour un concept juteux

Publié le par

LB Développement ouvre à Montpellier une école "supérieure" de formation aux métiers du Web et du web call center. Un an de cursus,30 000 francs pour les coûts de scolarisation. La sélection ? Pas par le parcours en tous cas.


A l'heure où l'on ressent quelques sensibles signaux de fléchissement dans une croissance jamais infirmée depuis au moins trois ans, le marché des centres d'appels continue de susciter les convoitises. Et quand les fournisseurs de solutions technologiques subissent les effets d'une crise générale, les spécialistes en politique de ressources humaines doutent moins que jamais de la profitabilité de cette activité. Les entreprises de recrutement foisonnent, les sociétés de formation se régalent. LB Développement, jusqu'alors connue pour monter avec les entreprises (La Poste, Elf, Total, Beiersdorf...) des cursus d'intégration des personnels dans les métiers de la relation client et des nouvelles technologies, vient de créer, à Montpellier, Web Sup, une école dédiée aux métiers de l'Internet, proposant, entre autres, des formations pour les candidats au web call center. Première rentrée programmée pour le mois d'octobre.

"Diplôme" privé et non homologué


Un an de formation, sanctionnée par la remise d'un diplôme strictement privé, c'est-à-dire non homologué par le ministère de l'Education Nationale. « L'homologation d'un diplôme prendrait entre quatre et cinq ans », note Bruno Chognon, directeur du développement de LB Développement. Web Sup propose trois cursus : le premier ouvert aux étudiants de niveau bac + 2, le deuxième à ceux de niveau bac + 3 et le troisième, spécialement conçu pour les hot liners, accessible aux jeunes gens de niveau bac/bac + 2. Pourtant, Bruno Chognon semble rester assez "souple" quant aux conditions objectives d'admission. Autrement dit, le niveau d'études ne constituerait pas en soi une condition exclusive d'admission : « Un bachelier, et même quelqu'un qui n'a pas de diplôme, s'il est très motivé, peut très bien s'inscrire dans les deux premiers cursus. » Pour la rentrée 2001, seule la session théoriquement ouverte aux bac + 2 doit effectivement être lancée. Elle comptera au maximum 20 élèves. La session bac + 3 doit manifestement bénéficier encore de quelques affinements. Pour ce qui est du cursus hot liners, Web Sup lançait son recrutement au mois de septembre, en visant une promotion de 15 personnes. Quant aux frais d'inscription, ils se montent à 30 000 francs. Coquette somme pour une seule année de formation à des "métiers" aussi récents que précaires. Certes, ces frais pourraient être pris en charge par les partenaires de Web Sup : IBM, France Télécom et Apple. Mais, à la fin août, alors que les inscriptions de la première promotion étaient enregistrées, les discussions avec les partenaires n'était encore pas complètement finalisées, Bruno Chognon précisant que ce principe de prise en charge par les entreprises était sûr « à 99 % ».