Mon compte Devenir membre Newsletters

Une nouvelle fonction chez Matrixx

Publié le par

Expérimentée depuis septembre 1996 dans les services de réception et dédiés, la fonction de directeur de programmes est désormais généralisée à tous les départements.


En mai 1998, la direction de Matrixx annonçait son nouvel organigramme et la création de trois postes de "directeur de programmes". Créée pour gérer et animer les équipes de responsables de programmes, cette fonction recouvre également la mission d'interface entre le client et les équipes internes de production. Aujourd'hui, Matrixx Marketing a décidé de généraliser cette fonction à l'ensemble de ses départements. « De la gestion des équipes à l'organisation et au développement des comptes, le directeur de programmes établit des liens transversaux entre tous les départements, explique Hervé Dumesny, directeur général de Matrixx. Ses responsabilités sont définies pour recadrer, entre autres, l'environnement professionnel de chacun. » Le travail quotidien du directeur de programmes s'effectue pour une bonne partie à l'extérieur : accompagnement des commerciaux dans le cadre des pré-visites et présentation des outils technologiques de Matrixx en matière de centres d'appels.

Une force de recommandation


Matrixx a aussi confié à ce nouveau type de collaborateurs un droit de regard sur les appels d'offres. Ils peuvent ainsi valider la préconisation des commerciaux. « En soutenant nos équipes commerciales en déplacement, nous devenons des interlocuteurs privilégiés du client et faisons office de force de recommandation », souligne Alain Ebongue, jeune promu à ce poste. Si le directeur de programmes gère les budgets et les coûts de fonctionnement de son département, il concentre son activité sur la gestion et le développement des comp- tes. Chaque semaine, les commerciaux et les responsables programmes lui remettent un rapport qualitatif et quantitatif sur les dossiers en cours. Des outils de reporting exploités ensuite afin de maintenir un équilibre entre objectifs de qualité et marges. « Gérer un service dédié ou de production requiert les mêmes aptitudes que la mise en place d'un centre d'appels », ajoute Marie-Christine Boirin, directeur de programme en service dédié.